L’ESSM manque de peps et s’incline au CCRB

Après deux victoires en autant de matches à domicile, c’est diminué mais en confiance que Le Portel se déplaçait à Châlons/Reims ce vendredi soir dans le cadre de la 7e journée de Jeep Elite. Hélas, menée de 21 points à la mi-temps, l’ESSM n’est jamais parvenue à refaire son retard (82/70). 

Une première période très compliquée

D’entrée, Châlons/Reims montrait qu’il n’avait pas gagné ses deux premiers matches de la saison à la maison par hasard. Dominateur dans à peu près tous les compartiments du jeu, le CCRB prenait huit longueurs d’avance après dix minutes puis carrément 21 points à mi-parcours. Dans ces conditions, difficile d’espérer un retour fracassant après le repos. 

Ebanks justifie sa réputation

Meilleur marqueur de Jeep Elite au coup d’envoi, Devin Ebanks allait poursuivre sur sa lancée au détriment des Portelois. 28 points à 8/9 de près, 13 rebonds, 3 passes décisives, 29 d’évaluation, l’ailier fort américain de 28 ans drafté par les Los Angeles Lakers (NBA) en 2010 a prouvé qu’il avait largement le niveau pour éclabousser la Jeep Elite de son talent. Une prestation de haute volée qui en ferait presque oublier les 14 points et 13 rebonds (27 d’éval’) de l’expérimenté Blake Schilb. 

Après Châlons, place à Chalon

Si, après trois déplacements, le tableau est noir pour Le Portel avec trois défaites, il ne faut pas oublier les 16 points de Benoît Mangin ou encore la performance encourageante de Darrell Williams (15 points, 10 rebonds). Il ne faut pas oublier, non plus, qu’au Chaudron, l’ESSM, c’est quatre victoires en quatre matches. La passe de cinq, c’est peut-être pour lundi 5 novembre avec la réception de l’Elan Chalon (20h45). Tous au Chaudron !

 

 

Billetterie : https://web.digitick.com/essm-elan-chalon-sport-le-chaudron-le-portel-05-novembre-2018-css5-essmleportel-pg101-ri5561387.html

Les marqueurs portelois : Mangin 16, Williams 15, Hilliard 12, Ehambe 11, Drouault 9, Traoré 7, Diawara, Gbetkom, Meité. 

 

A. C. 

Partenaires