Le Mans – Le Portel : ne pas se poser de questions chez le champion

Après deux superbes victoires dans son Chaudron, l’ESSM Le Portel s’en va défier le champion de France en titre, Le Mans, sur ses terres ce samedi soir pour le compte de la 4e journée de Jeep Elite (20 heures). Avec méfiance mais confiance.

 

Une saison de transition pour Le Mans ?

Après l’euphorie du titre de champion de France, Le Mans a perdu cet été son géant Youssoupha Fall, parti à Strasbourg, mais aussi ses Américains Cobbs, Lofton, Riley, Stephens et Travis, rien que ça. Pour compenser ces nombreux départs, le MSB a recruté des joueurs de choix avec Bigote, qui a explosé la saison dernière avec Dijon, Clark, qui était champion et meilleur scoreur de Pro A en 2016-2017 avec Chalon, Thompson, deuxième dans le vote du MVP en 2016 sous les ordres… d’Eric Bartecheky à Pau, ou encore Hendrix, au CV fourni (Maccabi, Malaga, Galatasaray). Reste à savoir si cela sera suffisant pour jouer à nouveau les premiers rôles durant les prochains mois.
 
 

Un début de saison identique à celui du Portel

Deux victoires et une défaite. Le bilan comptable du Mans après trois journées est exactement le même que celui du Portel. Ainsi, les Sarthois ont démarré par une défaite à Levallois, avant de dompter Cholet à la maison puis d’enchaîner sur un second succès, trois jours plus tard, à Antibes. La dynamique est donc similaire entre le MSB et l’ESSM avant la confrontation de ce samedi à Antarès.
Certes, nos protégés ont eu la chance de jouer deux fois de suite au Chaudron. Mais au regard de l’opposition proposée, avec Strasbourg puis Limoges, soit deux monstres du basket français, nul doute que le lourd revers inaugural de Boulazac est digéré. Désormais, les protégés d’Eric Girard se mettent à rêver d’un troisième succès consécutif, qui serait béni avant deux nouveaux matches de rang à domicile. Et pourquoi pas ?
 
A. C.

Partenaires