L’ESSM voit rouge face à Cholet Basket

Ce vendredi soir, pour le compte de la 10e journée de Jeep Elite, l’ESSM Le Portel accueillait un mal classé, Cholet. Malgré un troisième quart-temps abouti offensivement, les Vert et Blanc n’ont pu éviter une quatrième défaite consécutive face à un mal classé inspiré (84/92).

Une première mi-temps laborieuse...

Pour son retour au Chaudron, Frank Hassell n’en profitait pas vraiment d’entrée en étant sanctionné de deux fautes après un peu plus d’une minute. Cela n’empêchait pas le Cholet Basket de se montrer efficace pour prendre quatre points d’avance à l’issue du premier quart-temps (21/25). 

Le deuxième quart-temps était à peine plus réjouissant puisque les protégés d’Eric Girard faisaient jeu égal avec leurs adversaires pour rester à quatre longueurs derrière à la mi-temps (42/46). Clairement, il allait falloir davantage de vaillance pour passer devant après le repos.

... avant un second acte indécis jusqu'au bout

Fort heureusement, l’ESSM entrait bien mieux dans son troisième quart-temps pour le remporter (29/20) et virer en tête à dix minutes du terme (71/66). Même si Brandyn Curry, de retour de blessure, était économisé dans les rotations, Benoît Mangin répondait une fois de plus présent (20 points et 9 passes décisives pour 29 d’évaluation au total), au même titre que Drouault et Hilliard. Sans oublier les 9 rebonds d’OD Anosike. 

 

Le dernier quart était irrespirable. Le CB ne lâchait rien sous la houlette d’un Young en feu (30 points à 9/10 de près) et d’un N’Doye à 19 unités. Il était même en mode sans échec durant les dernières instants pour compter six points d’avance puis accroître cette avance jusqu’au bout, bien aidé, aussi, par 22 lancers (!) marqués (84/92).

"Des gentils garçons, pas des guerriers"

Après cette quatrième défaite consécutive en Jeep Elite, Eric Girard, l’entraîneur portelois, ne pouvait cacher sa déception : « Il a manqué trop de choses ce soir pour avoir d’autres ambitions. Je suis désolé pour les supporters et les partenaires. Nous avons vu des gentils garçons, pas des guerriers. Jusque là, j’ai été sympathique et conciliant avec le groupe, mais le maintien du club est en jeu et s’il faut prendre des décisions drastiques, on les prendra. » C’est dit. 

Les marqueurs portelois : Mangin 20, Hilliard 15, Drouault 12, Anosike 10, Diawara 7, Ehambe 6, Traoré 6, Williams 6, Curry 2, Gbetkom.

A. C. 

Partenaires