Face au leader Lyon/Villeurbanne, Le Portel échoue d’un rien

Ce dimanche soir, pour le compte de la 12e journée de Jeep Elite, l’ESSM Le Portel accueillait le très solide leader qu’est Lyon/Villeurbanne. Au bout du suspense, les Vert et Blanc ont rompu sur un ultime tir primé (69/72). 

Une première mi-temps de haute volée

Dès les premières secondes, les Vert et Blanc mettaient de l’intensité. Cap’tain Mangin puis Hilliard scoraient de loin, obligeant coach Mitrovic à prendre un temps-mort pour l’ASVEL après moins de 3 minutes et 8/2 en faveur de nos protégés. Après dix minutes, les protégés d’Eric Girard, bien aidés par un Hilliard adroit de loin et un Anosike solide à l’intérieur, viraient en tête logiquement (23/18). 

Durant le deuxième quart-temps, fort d’un superbe 5/6 à trois points, les locaux tentait d’enchaîner. En face, l’ex-Strasbourgeois Bilan (14 points et 5 rebonds à la pause) permettait notamment aux siens de passer devant après 3 minutes (30/31). Bien plus adroit que durant le premier quart, le leader tentait de prendre le large mais les Portelois, sur un missile longue distance de Traoré par exemple, n’abdiquait pas pour ne compter que deux petites longueurs de retard à la mi-temps (43/45).

Un money time à couper le souffle !

Durant le troisième quart-temps, ce sont les défenses qui prenaient l’ascendant avec, au final, un 14/11 en faveur de l’actuel leader de Jeep Elite, devant de cinq unités à dix minutes du terme. Dans le sillage d’un Kalnietis à 11 points mais aussi d’un Noua très remuant dans la raquette, l’ASVEL possédait un petit matelas d’avance (54/59) mais les Portelois, emmenés une fois de plus par l’inusable Mangin, ne se laissaient pas distancer si facilement. 

 

 

Le money time allait hélas être fatal à nos protégés, qui ont fait jeu égal avec les hommes de Mitrovic jusqu’à quelques secondes de la fin. Sur une faute offensive sifflée à l’encontre de Benoît Mangin pour une « charge » sur Bilan (!), la balle était rendue aux visiteurs qui tuaient tout suspense de loin par Kalnietis (69/72). Cruel !

 

L’ESSM, adroite de loin ce soir (9/16), aura finalement rompu devant la puissance collective des Lyonnais, dominateurs au rebond offensif (10 à 5). Si une défaite reste cruelle surtout dans ces conditions et au regard de la spirale négative des Portelois. Mais dans le contenu, la prestation des Stellistes aura été plus qu’encourageante. De bon augure avant Levallois vendredi ? 

 

Les marqueurs portelois : Hilliard 15, Mangin 14, Curry 9, Ehambe 9, Anosike 6, Traoré 6, Crockett 5, Williams 5, Drouault, Gbetkom.

 

A. C. 

Partenaires