Jeffrey Crockett, une première rugissante à confirmer

Enfin. Blessé lors de la préparation estivale, Jeffrey Crockett a disputé son premier match plein avec Le Portel du côté de Levallois. Si la rencontre s’est soldée par une défaite, il s’agissait clairement d’une petite victoire pour le poste 4 de 27 ans, considéré comme l’une des recrues les plus prometteuses de l’ESSM. 

Des stats alléchantes, déjà

Si coach Eric Girard réclamait de la patience pour « Jay », utilisé durant 7 petites minutes face à Lyon/Villeurbanne il y a huit jours, force est de constater que l’ailier américain a déjà bien progressé. 18 points, 11 rebonds, 2 passes décisives, 1 interception et 2 fautes provoquées en 28 minutes, pour une évaluation personnelle culminant à 27. 

Certes,impossible de juger un joueur sur un seul match, qu’il soit réussi ou non. Mais au regard de son potentiel, Jeffrey Crockett a envoyé un signal fort. Quand il aura retrouvé un collectif en pleine possession de ses moyens, Le Portel pourra viser bien mieux que sa quinzième place actuelle. 

Même rendement samedi à Nanterre ?

Pour terminer l’année 2018, l’ESSM a encore deux matches au programme. Dès samedi à Nanterre, avant la réception de Dijon le 27 décembre au Chaudron. Nul doute que les Vert et Blanc espèrent un Crockett au niveau de vendredi dernier. Lors de la saison écoulée, le joueur passé par l’Italie, la Suisse et même le Japon nous avait fait beaucoup de mal sous les couleurs des Danois de Bakken Bears.

 

A lui de faire le plein de sensations pour aider le groupe à conjurer le sort. En attendant, retrouvez les highlights du joueur sur le match de Levallois, en vidéo sur notre chaîne YouTube. 

A. C. 

Partenaires