Le Portel – Monaco : faire voler le Rocher en éclats

Ce samedi à 20 heures, dans le cadre de la 17e journée de Jeep Elite, l’ESSM accueille Monaco. Après deux défaites cruelles ces deux dernières saisons, les Portelois vont-ils conjurer le sort pour s’offrir une victoire princière ?

Une vie après le derby ?

Lundi dernier, malgré un troisième quart-temps de haute volée, l’ESSM s’est logiquement inclinée dans le derby du côté de Gravelines/Dunkerque (86/71). Qu’à cela ne tienne, nos protégés vont avoir l’occasion de se refaire une santé avec deux matches de suite au Chaudron en l’espace de cinq jours.

En attendant la Coupe de France et la réception d’Antibes mercredi prochain, l’ESSM va s’attaquer à Monaco ce samedi en Jeep Elite. Après des semaines sans victoire, les ouailles d’Eric Girard avaient parfaitement inversé la tendance 48 heures après Noël, au Chaudron face à Dijon, jusque là meilleure défense du championnat. Alors que le groupe était au grand complet à Sportica lundi, on espère désormais que le rythme de chacun ainsi que les automatismes vont se peaufiner durant cette semaine à la maison.

Monaco n'est plus aussi flamboyant, mais...

Ces deux dernières saisons, Le Portel a accueilli un véritable ogre de la Jeep Elite. Avec, au bout du compte, deux défaites d’un rien (62/66 en novembre 2016, 72/73 en mars dernier). Ce samedi, c’est un Monaco au bilan équilibré (8 victoires, 8 défaites) qui va traverser la France pour se rendre sur la Côte d’Opale. L’écurie du Rocher occupe actuellement une modeste douzième place, avec cinq victoires de retard sur le leader Lyon/Villeurbanne, rien que ça. A l’extérieur, les Monégasques sont à peine mieux lotis que les Portelois avec six défaites pour seulement deux succès.

Néanmoins, le club de la Principauté, plutôt en forme en coupe d’Europe vient par exemple d’aller gagner dans la salle bouillante du Partizan Belgrade et peut attendre le match retour prévu mardi prochain avec enthousiasme. Si la Roca Team semble bonne à prendre, l’ex-Strasbourgeois Paul Lacombe (plus de 12 points, 6 rebonds et 4 passes décisives en moyenne pour 18 d’évaluation en moyenne), le Bosnien Kikanovic et l’US Robinson, fraîchement de retour de blessure, seront à surveiller de très près. Sans oublier le pivot américain naturalisé hongrois Jarrod Jones, qui tourne à plus de 12 points et près de 7 rebonds par rencontre en Jeep Elite. Tous au Chaudron !

 

 

Lien Billetterie

A. C. 

Partenaires