Héroïque sans Hilliard, l’ESSM chute après prolongation face au BCM

Ce vendredi soir avait lieu le derby de la Côte d’Opale, l’Opalico, entre l’ESSM Le Portel et le BCM Gravelines/Dunkerque. Défaits au match aller, les Vert et Blanc ont à nouveau subi la loi des Nordistes, dans un match bien plus serré et indécis jusqu’au bout, qui s’est décanté à l’issue d’une prolongation (82/87).

Suspense intact à la mi-temps

Ce match de la 20e journée de Jeep Elite débutait dans un contexte particulier. Suprématie régionale oblige, mais pas que. Ainsi, l’ESSM flirtait dangereusement avec la zone de relégation quand le BCM venait de se faire étriller à deux reprises, à Monaco puis contre Chalon. 

D’entrée, les Gravelinois mettaient la pression, bien aidés par un Anderson insolent et très rapidement à 11 points. Au fil des minutes, nos protégés revenaient dans le coup pour virer en tête après dix minutes (23/22). La seule fausse note était la sortie prématurée d’Hilliard, touché à la cuisse gauche. 

Le second quart-temps était tout aussi accroché. Les hommes d’Eric Girard, dominés au rebond, tenaient tête à un BCM à quasiment 10 balles perdues à mi-parcours. Tous les joueurs utilisés avaient marqué côté ESSM, et tout restait à faire après vingt minutes (40/39).

Une prolongation fatale aux Portelois

Dès le retour des vestiaires, la rencontre gagnait en intensité. Devant une petite centaine de supporters adverses disséminés en face des Musicos, les Gravelinois passaient devant (39e), joie de courte durée puisque Williams, d’un 2+1, remettait Le Portel dans le sens de la marche. A dix minutes du terme de cet Opalico, le score était de 59 à 56 en faveur de l’ESSM Le Portel. Insuffisant pour espérer une fin de match tranquille.

Alors que les débats étaient plus qu’équilibrés, un flop peu évident de Drouault puis une cinquième faute oubliée pour Fofana permettaient aux visiteurs de creuser l’écart. GravelinesDunkerque, assez nettement dominateurs au rebond malgré un nombre bien plus important de balles perdues à son actif. Mais Jean-Victor, prenant son propre rebond sur un tir de loin manqué, envoyait tout le monde en prolongation (75/75, 40e) !

Le collectif était portelois, les individualités gravelinoises ce soir avec plus de la moitié des points inscrits par le seul duo Anderson-Anthony. Sans Hilliard, blessé, durant une bonne partie de la rencontre, les Vert et Blanc auront soutenu la comparaison avec un BCM prenable mais qui aura su gérer un équilibre précaire avec trois joueurs à quatre fautes durant le money time. Bravo aux Nordistes, place au travail pour l’ESSM avant la reprise du championnat début mars. 

Les marqueurs portelois : Williams 20,  Anosike 15, Mangin 14, Drouault 11, Traoré 8, Harris 6, Curry 3, Hilliard 3, Gbetkom 2, Meite. 

A. C. 

Partenaires