Le Portel – Pau-Lacq-Orthez : que la fête commence !

Ce samedi à 18h30, pour le compte de la 22e journée de Jeep Elite, l’ESSM Le Portel reçoit l’Élan Béarnais. Face à l’actuel deuxième de Jeep Elite, la mission s’annonce compliquée, mais un match Carnaval a toujours une saveur particulière et tout est possible.

Reprendre de l’Élan au meilleur moment

C’est clairement, avec l’Opalico, le match le plus attendu de la saison par les supporters portelois. Ce samedi, l’ESSM accueille le dauphin de l’ASVEL, Pau-Lacq-Orthez, à l’occasion du traditionnel match Carnaval. Si la fête devrait être belle, le Chaudron plein comme un œuf, cette rencontre revêt aussi une importance capitale au classement puisque les Vert et Blanc sont relégables depuis la dernière journée.

Ces dernières saisons, que ce soit en 2016 face à Nantes (74/65), quelques semaines avant de célébrer l’accession en Pro A, contre Dijon en 2017 (80/70) ou devant Limoges la saison dernière (73/51), les hommes d’Eric Girard ont toujours remporté ce match si particulier. Certes, l’Élan Béarnais est l’une des meilleures équipes de France mais après avoir fait tomber Strasbourg, Limoges ou encore Monaco cette saison à domicile, Williams et ses coéquipiers peuvent se mettre à rêver.

Pacher, renfort de grande valeur ?

En face, c’est du lourd. Avec un match de moins au compteur, Pau-Lacq-Orthez possède tout simplement la meilleure défense du championnat. Et si leur attaque, la seizième du lot à l’heure actuelle, n’est pas leur point fort, les hommes de Laurent Vila, nettement vainqueurs du match aller chez eux (92/69) comptent dans leurs rangs un certain C. J. Harris, 17.8 points et près de 16 d’évaluation par match en moyenne.

Alors que le très bon Donta Smith est sur le flanc, son remplaçant, A. J. Pacher, aura à cœur de marquer les esprits pour sa première avec les Béarnais. Pour l’anecdote, en 2013 à la salle Calypso de Calais, Pau-Lacq-Orthez, alors en Pro B, avait gâché la fête lors du match Carnaval (67/76). Cette fois, l’ESSM voudra sa revanche, dans sa propre salle. Tous au Chaudron !

A. C. 

Partenaires