L’ESSM cueille sa première victoire et l’étincelle tant attendue est revenue dans les jolis Yeux d’Emilie…

Ouf ! Ils l’on fait. Et c’est bien là l’essentiel. Globalement, même si le dernier quart ne fut pas bien folichon, les Stellistes ont parfaitement mérité leur succès face à une équipe roannaise qui va forcément souffrir en Jeep Elite.
Celle-là, on vous le dit, on vous l’écrit, elle fait un bien fou, fou, fou. Quels sont les grands enseignements ? Le plaisir non dissimulé d’avoir retrouvé les deux gaillards US qui étaient passés au travers ces derniers temps. Mieux physiquement, le Tank a rendu une belle copie, avec 25 points à 12/15. D’Angelo (Harrison), qui a beaucoup de mal à ne pas sortir de son match, a, comme le disait coach Eric « vraiment fait son premier match officiel plein. » L’autre constat positif, c’est la confirmation du grand, du très grand Timonier Ben Mangin, encore à un très haut niveau ce soir : 8 points, 13 passes et 22 d’éval. Un régal que le Ben en totale maîtrise. Belle perf également d’Ousman (Brubally), qui doit composer avec sa petite taille et des mains pas toujours soyeuses. Mais sa combativité est sans reproche. Sa ligne de stats est bien sympa : 12 points à 5/8, 5 rebonds ; 21 d’éval. Un petit mot également pour Anthony (Raffa), qui a mis des points précieux, mais qui a perdu trop de ballons.
Pour le reste, la tendance est conforme pour ceux qui doivent monter en puissance dans cette Jeep Elite musclée et technique. Le coach attend donc mieux de Fitz (Fitzpatrick), Tonio (Ballard) et Cyrille (Eliezer-Vanerot).
Sur le match, coach Eric est globalement content, même s’il regrette un manque de constance : « Un match, c’est quarante minutes. Mais bon, je peux comprendre les gars. Ils avaient tellement envie de gagner. Sur la fin, c’est nous qui remettons Roanne dans le match en perdant des ballons ou en étant brouillons. Mais bon, je suis satisfait car on a su se relancer rapidement après avoir eu un peu la pression. Si on fait des matchs à 100 d’éval à chaque fois, ça me va bien. On n’a peut-être pas fait le match parfait, mais dans le contexte, il fallait vraiment le prendre car on aurait pu basculer dans une spirale très compliquée en pointant à 0-5»
PHILIPPE CADART
ESSM LE PORTEL – CHORALE DE ROANNE : 79-69

ESSM : 32 tirs/62 dont 6/23 à 3 points ; 9LF/11 ; 33 rebonds ; 15 balles perdues ; 25 passes décisives ; 104 d’éval
Raffa 8, Krubally 12, Mangin 8 (13 PD), Harrison 18, Ballard 2, Hassell 25 (12/15 aux tirs) , Eliezer-Vanerot 2, Fitzpatrick , Drouault 4, Smallwood.
ROANNE : 25 tirs/67 don’t 5/16 à 3 points; 38 rebonds ; 16 balles perdues ; 9 passes décisives ; 62 d’éval.
Jefferson 6, Reed 18, Ville, Carter 17, Cortale 5, Cavallo, Burton 8, Forcada, Ho You Fat 2, Miller 13.

Partenaires