Entrainements à huis clos cette semaine

À la demande du staff sportif, tous les entrainements de cette semaine auront exceptionnellement lieu à huis clos. Nous vous remercions pour votre compréhension.

Communiqué : Éric Girard se retire du poste de Coach et devient Manager de l’ESSM

Chers Partenares, Chers supporters,

Suite aux difficultés sportives actuelles et les manques de modifications possibles au niveau de l’équipe, le Coach Eric GIRARD a décidé de son propre chef et en accord avec le président, afin de créer une prise de conscience des joueurs, de se retirer du coaching momentanément ! Il devient MANAGER de l’ESSM comme l’imposera la LNB à l’orée de la saison 2020-2021, poste qu’il occupait partiellement en parallèle de ses fonctions de coach depuis plusieurs années déjà. Après avoir maintenu l’ESSM en Pro B à son arrivée en Mars 2012, il qualifia le club en PO les années suivantes, l’emmena en finale de la Coupe de France en 2014-2015 puis en JEEP ELITE en 2016-2017. Le club se qualifia immédiatement en PO lors de la première saison, chose jamais réalisée depuis de nombreuses saisons à l’exception de Monaco ! L’année suivante l’ESSM fera la coupe d’Europe, une première dans le Boulonnais pour un sport collectif. Puis, malgré des moyens toujours très limités à ce niveau, l’ESSM se maintenait in extrémis avant de connaitre un début de saison actuelle compliqué.

Solution privilégiée par le président, Eric passe le témoin à son fidèle et compétent assistant, Jacky PÉRIGOIS, avec qui il a partagé le coaching 10 années fructueuses, de parfaite collaboration…

Le mot d'Éric

Après avoir connu l’ivresse de nombreux titres, finales ou trophées au sein de clubs tels que Cholet, Le Havre, Strasbourg, Limoges, j’ai atterri en 2012 à Le Portel, suite à ma maladie. Un club atypique, une atmosphère singulière, pour ne pas dire unique, qui suscite un attachement quasi immédiat. Ce qui ne devait être qu’une expérience de quelques mois s’est finalement prolongé plus de huit saisons… Je souhaite ne retenir que tous ces grands, ces beaux moments vécus ensemble, à l’unisson, acteurs et spectateurs unis dans la même quête. Les émotions partagées nous ont fait tutoyer ce qu’il y a de mieux dans le sport. Les difficultés actuelles ne me feront pas oublier ces petits bonheurs acquis dans une liesse commune. J’ai été entouré de staffs d’une loyauté exceptionnelle et d’une compétence irréprochable, que ce soit au niveau technique, physique, médical, administratif ou de l’intendance. J’ai eu la chance d’œuvrer auprès d’un Président, Yann Rivoal, entouré de dirigeants de grande valeur qui ont fait évoluer l’ESSM de façon inespérée… Parmi tous les grands joueurs que j’ai eu le privilège de coacher, je ne résiste pas à l’idée de citer, mon ancien capitaine Benoit, qui, en 8 ans de travail acharné, est passé du statut de modeste joueur de Pro B à celui de All Star de Jeep Elite… Comme nous tous en fait, nous avons grandi ensemble, vécu ensemble, perdu ou gagné ensemble. Un lieu, le Chaudron, a symbolisé cette fierté, et mes souvenirs de coach garderont à vie ces ambiances phénoménales de supporters passionnés qui font de Le Portel un club comme il en existe peu. Merci à vous tous. Une page se tourne pour moi, après plus de 760 matches en LNB et 130 de Coupe d’Europe avec deux campagnes d’Euroligue à la clé… Je mets ma carrière de coach entre parenthèses afin de permettre à mon club de cœur de se relancer dans un championnat ultra concurrentiel, l’un des plus denses jamais vus! J’ai une totale confiance en Jacky, qui pourra compter sur moi à tout moment dans le nouveau et palpitant rôle qui est le mien désormais. Je me concentre dès à présent à cette fonction de Manager pour continuer de faire évoluer notre ESSM. Aux joueurs maintenant de prouver avec régularité, leur vraie valeur, ce dont je ne doute pas un instant… Mon dernier souhait est que supporters, partenaires et tout ce grand club de l’ESSM, retrouvent ensemble ses valeurs, son unité et son soutien désormais auprès de Jacky, son staff, afin, une nouvelle fois, de déjouer tous les pronostics et maintenir notre club, notre ville au plus haut niveau de l’élite du sport Français !
Je vous remercie tous, teinté d’une certaine émotion, pour toutes vos marques d’encouragement, pour ces fabuleuses années passées ensemble et pour votre solidarité pour les mois capitaux à venir… !
Sportivement,
Eric GIRARD

Le mot de Jacky

Une nouvelle mission vient de m’être confiée par le président Rivoal et Éric.
Elle ne va pas être facile, mais avec les dirigeants, les joueurs, les différents staffs, partenaires et vous, supporters, rien n’est impossible ! Je compte sur l’investissement de tous pour sortir de cette période difficile.
À vous les joueurs de montrer le meilleur de vous-même, votre détermination, vos valeurs.

Je compte sur vous tous pour atteindre notre objectif.
Jacky PÉRIGOIS

Le mot du président Rivoal

Vous connaissez mon attachement à notre ESSM. Nous savions que cette saison 2019/2020 serait difficile au regard des 3 descentes décidées par la LNB pour le passage à une JeepElite à 16 clubs. Il nous manque quelques victoires pour retrouver de la sérénité et participer à l’incroyable bagarre qui se dessine dans cette compétition de l’élite du basket Français.

Nous avons beaucoup échangé depuis vendredi soir et nous avons décidé de façon collégiale d’apporter des modifications au sein de notre structure. Éric et Jacky ont participé à la belle ascension de notre club ils sont des Hommes essentiels dans notre maison ESSM. Éric Girard, pour le bien de notre club, a souhaité prendre du recul sur le coaching il sera positionné au poste de Manager. Nous avons souhaité jouer la carte de la logique et c’est Jacky Perigois qui prendra en mains l’équipe professionnelle. C’est avec ces hommes exceptionnels que nous avons déjoué tous les pronostics du basket français en maintenant notre club au plus haut niveau pour la 4ème année de suite , je pense qu’à un moment on ne doit pas oublier cela et c’est avec la plus grande des motivations que nous mettons en place ce nouveau fonctionnement et cette réussite ne se fera pas sans le soutien de tous : nous avons besoin d’un Chaudron renversant, aimant et fort alors NON l’ESSM n’est pas morte ! On doit continuer le combat avec la plus grande des envies, beaucoup de solidarité et de ferveur. Les joueurs doivent mettre l’habit de combattant pour y parvenir et vous montrer que c’est possible.

Un grand merci par avance pour votre soutien.
Yann RIVOAL

ESSM – Le Mans : les highlights de la rencontre

À un tiers du championnat, petit point avec notre Président Yann Rivoal

Du déplacement à Villeurbanne avec ses ouailles, le président de l’ESSM fait le point avant la venue du Mans, une équipe qui a pris un mauvais départ et qui vient de remercier Dounia Issa, son coach et ancien joueur.

Yann, comment analyses-tu la situation après un petit tiers de championnat ?

« Avec les trois descentes, c’est forcément une saison très compliquée. On peut dire qu’au fil des matchs, le fossé se creuse entre les plus besogneux et les meilleurs. Voir Nanterre, Pau, Chalons ou encore Le Mans se débattre en bas de classement montre que la Jeep Elite est très compliquée, elle l’est forcément pour nous qui faisons avec nos moyens. Lors de notre première saison dans l’élite, tous ces clubs étaient en play-off. Ce n’est pas anodin. C’est donc la preuve que tout peut arriver. »

Qu’as-tu pensé de la défaite à l’AVEL ?

« L’ASVEL est une équipe hyper talentueuse. Les gars, contrairement au match contre Orléans, n’ont jamais lâché. A la pause, on est à -10 et on s’accroche par la suite avec nos moyens. Il est évident que ce n’est pas contre une équipe qui épate en Euroligue qu’on peut faire un coup. Ils tournent à douze joueurs et chacun d’eux est intrinsèquement plus fort que les nôtres. Ce n’est pas moi qui le dis, mais un agent avec qui j’ai discuté longuement. Non, notre championnat à nous recommence vendredi contre Le Mans. Ensuite, ce sera un déplacement très important à Chalon-sur-Saône, où l’on vit très, très mal cette lanterne rouge. »

Le climat est-il aussi pesant à l’ESSM que là-bas ?

« Non, ça n’a rien à voir. Nous, on sait de où l’on vient et qui on est. Les gens ont tendance à vite oublier et balaient tout ce que l’on a fait depuis des années à cause de notre mauvais départ. On ne fait pas tout bien, mais nous sommes à fond derrière notre staff et notre équipe. Il n’y a pas de querelles intestines dans le club. On essaye de donner les moyens à Eric et au staff de faire du bon boulot. On ne peut pas parler de nos résultats sans faire référence aux absences de Benoît (Mangin) et Jo (Tabu). Avec eux, on aurait sans-doute une victoire en plus et on serait au même niveau que Limoges, Orléans ou Pau. Il faut rester positif. »

Notre salut passera par des gros matchs au Chaudron

D’où l’importance capitale du match contre Le Mans…

« Bien sûr, on sait bien que notre salut passera par des gros matchs au Chaudron. C’est un plus très important. C’est pour cela que j’appelle tous nos fans à nous soutenir dès le départ. Sans eux, l’ESSM ne peut pas s’en sortir. C’est en équipe : — joueurs, staff, dirigeants et public soudé – qu’on s’en sortira. »

À 24 heures du Mans, on vous présente la rencontre ESSM – MSB

L’ESSM affrontera ce vendredi 6 décembre l’équipe de Le Mans (13ème, 4V-8D) pour le compte de la 12ème journée de Jeep Élite.
Malgré ses quatre défaites lors des cinq derniers matchs de championnat, ce sont des manceaux requinqués qui viendront se frotter aux guerriers portelois puisqu’ils viennent de nettement s’imposer face à Boulogne-Levallois (104-83). Fraichement démis de ses fonctions de coach, Dounia Issa n’est plus l’entraineur de Le Mans depuis le début du mois de décembre. C’est donc Elric Delord qui assure l’intérim. Il faudra dans tous les cas se méfier du champion de France 2018 qui n’est assurément pas à sa place au classement…
Pour espérer s’imposer demain soir l’ESSM devra une nouvelle fois compter sur son public, ce fameux 6ème homme qui a déjà terrassé plus d’une équipe encore cette saison. Restant sur deux victoires de suite à la maison (contre Boulogne-Levallois puis Boulazac), il semble très clair que la rencontre de demain soir s’annonce dores et déjà comme étincelantes et très importantes pour cette fin d’année 2019. Eric Girard pourra compter sur la quasi intégralité de son équipe demain puisque seul Cyrille E. Vanerot ne devrait pas participer à la rencontre.

Yann Rivoal ce soir dans 100% Clubs Ch’Tis sur France Bleu Nord

Le Président de l’ESSM, Yann Rivoal, sera ce soir l’invité de l’émission 100% Clubs Ch’Tis sur France Bleu Nord ce soir à 19h00. Ce sera entre autres l’occasion de revenir sur le début de saison des Vert et Blanc.

Cette nouvelle émission quotidienne aborde un thème ou un club diffèrent, avec des appels d’auditeurs et un invité chaque soir.

Écoutez France Bleu Nord directement ci-dessous.

Pour la seconde année consécutive, Benoit Mangin ira au All Star Game

Vous avez été très nombreux à voter pour lui et vos efforts (mais aussi les siens sur le parquet) ont été récompensé. Benoit Mangin aura l’honneur de participer au LNB All Star Game le 29 décembre à l’Accorhotels Arena. Il est donc la sélection française du public !

La sélection monde du public n’est autre que Justin Robinson de l’Élan Chalon.

Comme les p’tits copains, les Vert et Blanc n’ont rien pu faire contre l’équipe 100%

48,6 % à deux points et 36,7% à trois points : on ne peut même pas écrire que c’est l’adresse qui a fait la différence lors de cette défaite des Stellistes dans l’antre du super cador de la division (11 matchs, 11 victoires) Non, c’est du côté de la colonne rebonds qu’il faut jeter un œil pour illico comprendre comment l’ASVEL du sieur Mitrovic a construit sa victoire sans jamais douter : 22 rebonds offensifs, dont 8 pour le seul Ismaël Bako. Et pour le coup, il n’y a rien là que de la bonne logique dans la mesure où les Villeurbannais savent répondre aux luttes stratosphériques de l’Euroligue. Même si on attend toujours mieux de ses favoris, même si on espérait voir un basket plus collectif (12 petites passes décisives), il faut simplement admettre que l’ESSM ne joue pas dans la même cour. Cette défaite aura au moins eu le mérite de remettre en confiance le Tank (Frank Hassell), souvent bien servi par le Ben (Benoît Mangin, 9 passes décisives). Mais à part cela, l’ASVEL a déroulé. Les gars n’ont pourtant pas abdiqué et sont même revenus à -3. Mais à chaque fois, Kahudi, Lomazs, Taylor ou Jackson en remettaient une couche assassine derrière l’arc. Mitrovic a ainsi pu faire tourner son petit monde avant une grosse série.
Pour l’ESSM, le « vrai » championnat reprend vendredi avec la venue d’un autre mal classé surprise : Le Mans, 3 victoires, 8 défaites, qui joue mardi soir contre Boulogne-Levallois. Au contraire d’Orléans, les Vert et Blanc, avec leurs moyens, ont fait honneur aux couleurs du club à l’ASVEL. Vendredi, il faudra un super Chaudron pour les propulser vers une quatrième victoire synonyme de lutte au couteau avec les concurrents du bas de classement.
Philippe Cadart

ESSM – Boulazac : La réaction d’Eric Girard

ESSM – Boulazac : Les highlights de la rencontre

Partenaires