ESSM Le Portel – Lyon-Villeurbanne : Clap de fin au Chaudron

Ce mardi soir, ultime match de la saison de Jeep Elite. Dans son Chaudron, Le Portel tentera de terminer sur une bonne note face à Lyon-Villeurbanne, d’ores et déjà qualifié pour les Playoffs mais qui voudra décrocher la meilleure place possible (20h45).

 

53e match officiel de la saison

Certes, les Vert et Blanc n’auront pas réussi à atteindre les Playoffs pour la deuxième année consécutive, et accessoirement, ne seront pas parvenus à se défaire d’un tirage très compliqué en Coupe de France. Pour le reste, la saison 2017/2018 du Portel ressemble, une fois de plus, à un conte de fées.

 

Pour leur première participation à la FIBA Europe Cup, nos protégés ont disputé pas moins de dix-huit matches dont la moitié au Chaudron. Avec des émotions indescriptibles, telle la remontada face aux Italiens de Sassari, en prolongation. En Jeep Elite, aussi, le maintien a été obtenu relativement tôt, avec de belles soirées à la maison contre Le Mans ou du côté de Gravelines/Dunkerque dans le derby, là encore après prolongations.

 

Ce mardi soir, au-delà d’un enjeu sportif démesuré, il s’agira surtout de disputer un 53e et dernier match officiel de la meilleure des manières, dans un Chaudron une fois de plus bondé et tout acquis à la cause de Portelois qui auront plus que mouillé le maillot tout au long de la saison. En espérant que la fête soit belle sur le parquet comme dans les tribunes.

 

 

Qualifiée, l’ASVEL veut se placer

Lourdement battu à Limoges une semaine plus tôt (78/52), Lyon-Villeurbanne vient de frapper un grand coup en étrillant la meilleure équipe de la saison régulière de Jeep Elite, Monaco (108/80). Certes, les Monégasques étaient probablement marqués par leur défaite en finale de coupe d’Europe, et n’avaient pas une grosse pression sur cette rencontre.

 

Qu’à cela ne tienne, l’ASVEL, coachée par un certain T. J. Parker, frère de Tony Parker, l’international français et joueur NBA, qui n’est autre que le président du club, arrive lancée. Assurés de disputer les Playoffs, les coéquipiers de Charles Kahudi, 24 points face à Monaco, veulent désormais obtenir la meilleure place possible.

 

Privé de Darryl Watkins et Alpha Kaba, plus de 11 rebonds à eux deux en moyenne par match, blessés, Lyon-Villeurbanne peut en revanche compter sur John Roberson, champion de France en titre avec Chalon, qui émarge à 4.94 passes décisives par rencontre. Autant dire qu’il faudra une ambiance des grands soirs pour boucler la saison sur une victoire. Tous au Chaudron !

Facebook
Twitter
LinkedIn
Google+
Print
Email

Partenaires