Le Portel – Cholet : faire chauffer le CB dans le Chaudron

Après trois défaites consécutives en Jeep Elite, Le Portel s’apprête à disputer un match ô combien important ce vendredi contre un mal classé, le Cholet Basket (20h00). Poussée par un Chaudron bouillant, l’ESSM va-t-elle retrouver le chemin du succès ? 

Stopper la mauvaise série au plus vite

Certes, il y a eu cette qualification pour les seizièmes de finale de la Coupe de France arrachée du côté de Lille la semaine dernière. Mais en championnat, Le Portel c’est trois défaites sur les trois dernières journées. Rien d’alarmant même si une victoire ce vendredi ferait du bien à tout le monde avant un déplacement à Bourg et la réception du leader Lyon-Villeurbanne. 

Avec des rotations limitées, le groupe d’Eric Girard n’a pas démérité, que ce soit à Châlons/Reims, contre Chalon ou à Pau-Lacq-Orthez. Mais à chaque fois, les Vert et Blanc n’ont pas tenu la distance. Mais après avoir battu d’un rien Antibes et Fos-sur-Mer dans le Chaudron, Benoît Mangin et ses coéquipiers espèrent en faire autant contre une autre formation à la peine, Cholet. 

Cholet, un monument en péril

En Jeep Elite depuis 1986, vainqueur de la Leaders Cup en 2008, champion de France en 2010, Cholet Basket n’est plus que l’ombre de lui-même. Le club où Eric Girard et Jacky Périgois ont officié sur le banc dans les années 90, n’a plus disputé les Playoffs depuis 2012.

L’actuel avant-dernier de Jeep Elite qui n’a battu « que » Fos-sur-Mer cette saison mais a rompu de peu le week-end dernier face à Monaco. 

Frank Hassell, l'homme en forme

Excellent lors de son passage au Portel entre 2016 et 2018, Frank Hassell aura été l’un des grands artisans du bon parcours de l’ESSM en Jeep Elite et en FIBA Europe Cup. L’été dernier, le « Tank » a opté pour la Pologne. Une expérience qui aura durée six semaines. Depuis le 1er octobre, Hassell a retrouvé l’ex-Pro A avec Cholet. Une bonne pioche pour les Choletais puisque le poste 4/5 US tourne à plus de 15 points, 7 rebonds et 18 d’évaluation en moyenne par match, dans ses standards portelois. Il sera le joueur à surveiller au sein d’une formation qui rêve d’un coup au Chaudron pour relever la tête.

 

A. C. 

Partenaires