ESSM – ASVEL : Noël avant l’heure face au leader ?

Lyon/Villeurbanne, du danger partout, tout le temps

Avec le plus gros budget de Jeep Elite (quasiment 10 millions d’euros), près de trois fois supérieur à celui du Portel, et la deuxième plus importante masse salariale du championnat, juste derrière Monaco, Lyon/Villeurbanne est le grand favori cette saison. Avec un bilan de 9 victoires et 2 défaites après 11 journées, cela se confirme aussi sur le parquet.

La saison dernière, l’ASVEL avait quitté les Playoffs dès le premier tour, battue par le futur champion Le Mans. Cette fois, le club le plus titré de l’histoire en France (18) entend bien rectifier le tir. Cet été, il a recruté le coach monténégrin Zvezdan Mitrovic, qui sort d’un passage remarqué à Monaco. Côté terrain, le pivot strasbourgeois Miro Bilan fait du bien, quand le jeune international français Amine Noua poursuit sa progression et que le meneur lituanien Kalnietis arrose à la passe. Complet. Alors que Strasbourg a frappé fort à Boulazac hier soir, nul doute que le leader voudra reprendre deux victoires d’avance au Chaudron.

Se rappeler de Strasbourg et Limoges

Comme chacun sait, la réception du leader ce dimanche n’aura rien d’une formalité pour l’ESSM. Néanmoins, Le Portel avait tout sauf l’étiquette du favori au moment de s’offrir Strasbourg puis Limoges au Chaudron. Une fois encore, à deux semaines de Noël, on espère un peu de magie pour renverser des montagnes. Si l’ASVEL sera représentée par 5 joueurs au prochain All Star Game, rien que ça, elle s’est aussi inclinée à Pau et Strasbourg cette saison. Jamais deux sans trois ?
Côté portelois, le match amical remporté face à Rouen il y a une dizaine de jours a permis à Jeffrey Crockett de retrouver le terrain et à Brandyn Curry de monter en régime. Clairement, les Vert et Blanc auront besoin de toutes les forces vives disponibles pour créer la sensation. Comme de son formidable public, si important ces dernières années dans les grands moments vécus par le club. Vendredi soir, le promu Fos-sur-Mer a frappé fort en s’offrant le scalp de Monaco. De quoi donner des idées à nos protégés ? 

 

A.C.

Partenaires