Le cadeau de Noël du Portel qui s’offre Dijon !

Englués dans une interminable série de défaites, c’est le couteau entre les dents, en costume de Père Noël aussi, que les joueurs de l’ESSM Le Portel accueillaient Dijon, sur le podium de la Jeep Elite, comme Nanterre, dernier adversaire en date des Vert et Blanc, ce jeudi soir. Au final, les Portelois ont fait le show pour renouer avec le succès face à Dijon (90/69).

25 points d'avance à la mi-temps !

Les trois premières minutes n’allaient clairement pas être à l’avantage de la meilleure défense du championnat après quatorze journées. Côté portelois, un 4/4 à 3 points permettait un démarrage idéal. 21/8… puis 33/15 après dix minutes, grâce notamment à un précieux 6 sur 9 à trois points.

 

Portés par un Hilliard à l’aise de loin et un Anosike au four et au moulin, les Vert et Blanc ne relâchaient pas la pression, les Dijonnais étant notamment concassés au rebond (25 à 10 en notre faveur. Avec 25 points d’avance à la mi-temps, on pouvait clairement se mettre à rêver d’une victoire tant attendue (55/30).

Un avantage maîtrisé jusqu'au bout

Dès le retour des vestiaires, l’écurie basée en Côte-d’Or haussait son niveau de jeu pour réduire l’écart. Mais à l’unisson, dans le sillage de Pierre-Etienne Drouault notamment, les Stellistes ne lâchaient rien pour ne concéder que cinq longueurs à la JDA et rester assez nettement en tête à dix minutes du terme (72/52).

 

Les dix dernières minutes étaient à peine stressantes, Dijon ne trouvant jamais la réussite à 3 points (5/26 au final). Ware et ses 17 points n’auront clairement pas suffi aux Dijonnais. A l’inverse, Avec un Williams retrouvé (18 points, 9 rebonds), les Portelois terminaient fort pour conserver plus de 20 points d’avance au buzzer final (90/69). Un succès mérité et tellement attendu, tel un cadeau de Noël !

 

Les marqueurs portelois : Hilliard 18, Williams 18, Anosike 13, Mangin 12, Curry 11, Drouault 8, Ehambe 6, Crockett 4, Gbetkom, Meité.

A. C.

Partenaires