Sans Benoit Mangin, les Stellistes n’ont craqué que sur la fin

Une fois de plus, comme à Dijon ou Limoges, il n’aura pas manqué grand-chose pour que les Portelois dérochent leur premier succès hors de leurs bases. Sans leur facilitateur de jeu et souvent mis en difficulté sous leur panier, les Stellistes ont livré un match courageux, plutôt lucide, mais n’ont pas été récompensés. Que leur a-t-il manqué ? De l’adresse derrière l’arc : 5/21, c’est peu. Dans cet exercice souvent aléatoire, D’Angelo (Harrison) a arrosé sans grand succès (2/10). L’arrière US a néanmoins été irréprochable sur la ligne : 8/8. A la mène, Ben a manqué. Anthony (Raffa) ne fait pas un mauvais match (4 passes décisives), mais il arrête trop vite son dribble et ses passes manquent de tranchant. C’est dommage car Frank (Hassell) et Ousmane (Krubally) ont rempli le contrat. Et on a aussi vu du très bon Antonio (Ballard) dans le deuxième quart. A noter aussi le bon passage de Thomas (Smallwood) en première période.
En revanche, toujours pas de Fitz (Fitzpatrick) au numéro que tout le monde demande depuis le début de championnat : encore un seul tir pris. C’est inquiétant. On attend aussi mieux de Cyrille (Eliezer-Vanerot).
Tout n’est pas à jeter bien sûr, puisque les Vert et Blanc étaient encore à égalité (66-66) à quatre minutes du terme. Mais dans les dernières minutes, la défense a trop laissé jouer ce diable de Peter Jok, qui, sur une jambe, a enfilé les paniers comme les perles. Et puis, il faudra aussi réagir en termes de passe au copain : 10 petites passés décisives, c’est révélateur.
Côté Cholet, la Meilleraie a pu constater que Michael Stockton (15 points, 12 passes décisives) n’est pas passé au travers en termes de chromosomes. Papa John a dû apprécier.
Il faudra donc réagir mardi à Gravelines, dominé à Dijon (95-76), puis vendredi contre la très grosse équipe de Bourg, qui a laminé Le Mans à Ekinox : 86-55. Au chapitre des mauvaises surprises pour les portelois, à noter la victoire d’Orléans à Nanterre (63-65).

PHILIPPE CADART

CHOLET – ESSM LE PORTEL : 80-72 (21-23, 17-14, 22-18, 20-17)

CHOLET : Horton 12, NDoye 9, Stockton 15, Pok 20, Arledge 16, Fofana 4, Diarra, Riley, Dimanche 2, Etou 2.
ESSM : Raffa 4, Harrison 18, Krubally 14, Ballard 9, Hassell 17, Fitzpatrick, Smallwood 5, Eliezer-Vanerot 3, Droualt 2.

Partenaires