Ousman le discret se glisse gentiment dans la peau de ce bon vieux Jakim…

9,6 points à 57% (!), 7 rebonds, mais aussi 14,3 d’éval et quand même 13 lancers francs/ 14 : arrivé sur la pointe des baskets, avec un CV qui avait échappé à moult radars, Ousman Krubally dépasse les attentes placées en lui par le staff stelliste. C’est surtout vrai depuis quelques matchs. Et ça fait forcément beaucoup de bien à l’heure où les absences de Ben (Benoît Mangin) et Jo (Jonathan Tabu) font cruellement défaut et s’ajoute à l’inquiétante baisse de régime du Tank (Frank Hassell).
Trop petit pour aller défier directement les molosses adverses de la Jeep Elite, Ousman a vite compris qu’il lui faudrait ruser et bien gratter les deuxièmes ballons pour alimenter sa tirelire. Mieux, lors du dernier match, ce shoot très efficace dans le petit périmètre a ajouté une super corde à son arc déjà complet, avec notamment cette aptitude à défendre quasiment sur tous les postes grâce à des cannes de feu et un physique très affûté. De quoi générer les félicitations de coach Eric : « Ousman ne fait pas de bruit, mais il est très efficace et là où on l’attendait, avec une dizaine de points et une dizaine de rebonds. Depuis quelques matchs, il est même au-dessus. C’est une récompense méritée pour ce pro très bosseur qui ne lâche rien et qui nous apporte du réconfort en ce moment. On avait fait un pari avec lui. Il dépasse nos attentes. »
Dans les tribunes, le parallèle avec un certain Jakim Donaldson commence à fleurir. Ousman n’a pas, pour l’heure, l’aura du divin warrior, mais par ces temps difficiles, c’est une belle bouée à laquelle s’accrochent les Stellistes. Chien en défense, malin en attaque, ben oui, ça sent le Jakim…
🎟 ESSM – Métropolitans, vendredi à 20 heures : https://web.digitick.com/essm-metropolitans-92-sport-le-chaudron-le-portel-08-novembre-2019-css5-essmleportel-pg101-ri6306881.html
📝 PHILIPPE CADART
📸 PHOTO L’OEIL DU NORD

Partenaires