ESSM – Antibes : attention, les Sharks auront les crocs !

Ce vendredi soir, pour le compte de la 5e journée de Jeep Elite, Le Portel reçoit Antibes (20 heures). Sur le papier, les Stellistes auront largement la faveur des pronostics mais devront se méfier d’Azuréens revanchards. 

Oublier la claque du Mans

Après deux succès de prestige à domicile contre Strasbourg puis Limoges, les Vert et Blanc espéraient enchaîner au Mans. Hélas, chez le champion en titre, les protégés d’Eric Girard ont encaissé plus de 100 points et une seconde défaite en autant de déplacements cette saison. Inutile de tout remettre en question pour autant. D’autant que l’ESSM aura l’immense avantage de retrouver son public ce vendredi soir, et à nouveau pour deux rencontres de suite à la maison. Le moment idéal de refaire le plein de confiance. A condition de ne pas sous-estimer une formation à la peine mais qui voudra se refaire une santé sur la Côte d’Opale. 

Antibes cherche succès désespérément

Si tout n’a pas été rose dans le début de saison du Portel, que dire de celui de son prochain adversaire, Antibes, quatre défaites en quatre journées. Les Sharks sont, comme le promu Fos-sur-Mer et Cholet, toujours en quête d’un succès pour véritablement lancer leur saison. Les Azuréens ont tout perdu à domicile, face à Limoges, au Mans et Strasbourg, tout en terminant leur premier déplacement de la saison, à Lyon/Villeurbanne, avec un écart de 31 points. Cet été, Antibes a perdu son meilleur passeur (Blassingame) et son meilleur rebondeur (Yarou). Côté recrutement, avec un mélange de novices en Jeep Elite et d’ »anciens » (Campbell, 39 ans), la mayonnaise ne prend pas. Espérons qu’elle attende au moins une semaine de plus pour le faire.

Double réception au Chaudron

Rappelons qu’une semaine après avoir accueilli Antibes, Le Portel jouera un nouveau match dans son Chaudron, contre un promu, Fos-sur-Mer, bloqué comme les Sharks à zéro victoire avant cette cinquième journée. Clairement, il faudra s’attendre à deux matches compliqués face à des formations jouant, comme l’ESSM, le maintien en Jeep Elite, et qui n’ont déjà plus de temps à perdre. Qu’à cela ne tienne, il s’agit aussi de deux rencontres à la portée des Portelois qui auraient fière allure avec quatre victoires en six journées. Mais nous n’en sommes pas -encore- là.

A.C.

Partenaires