Les réactions après Le Portel – Le Mans

Hier mardi soir, Le Portel s’est incliné dans son Chaudron face au Mans (76/90). Retrouvez les réactions des deux coachs ainsi que celles d’un joueur de chaque équipe sur notre site officiel.

Eric Girard (coach, Le Portel)

Nous avons joué avec nos armes, nos moyens. Nous avons fait les efforts mais étions au maximum de nos capacités. Il faut aussi féliciter l’adresse exceptionnelle du Mans. Je ne souhaite pas m’épancher sur le manque de respect et l’incohérence des arbitres. Le match capital, c’est Cholet. Il faut garder cet état d’esprit, cette envie. Face au Mans, il y avait une marge entre certains joueurs des deux équipes. C’est un fait, mais avec davantage de réussite pour certains de nos leaders, on peut faire mieux. Pour ce match le plus important de la semaine, samedi, on va voir qui sont les hommes et qui a de la fierté.

Eric Bartecheky (coach, Le Mans)

Nous avons été devant au score tout le temps (l’ESSM a mené durant 22 secondes, NDLR). On a bien débuté le match même si on a donné beaucoup de lancers-francs au départ. L’état d’esprit était là et on a su mettre l’intensité nécessaire. On a encore appuyé durant le troisième quart-temps et on a toujours su trouver une solution pour maintenir l’écart au tableau d’affichage. C’est clairement un bon résultat, pour le classement bien sûr mais aussi en termes d’état d’esprit. Dans le contenu, on ne peut qu’être satisfait.

Benoît Mangin (Le Portel)

Nous avons hélas récidivé concernant notre manque d’adresse, un peu comme à Limoges trois jours plus tôt. Il ne fallait pas reproduire ces erreurs contre une telle équipe, taillée pour jouer les Playoffs. Le Mans nous a assassinés plusieurs fois en prenant des tirs importants. On a une grosse finale à jouer samedi à Cholet. Nous n’avons d’autre choix que de gagner. Nous sommes extrêmement déçus après Le Mans mais pour nos supporters, qui seront présents samedi, on se doit de débloquer notre compteur à l’extérieur, au meilleur moment.

Wilfried Yeguete (Le Mans)

J’ai joué poste 4 sur ce match et cela m’a souri (14 points, 16 rebonds pour 31 d’évaluation). Nous avons été très concentrés et tout le monde a apporté quelque chose. Collectivement, on a été solide. A Gravelines aussi, on a subi un come back mais cette fois, nous sommes restés lucides. On a toujours trouvé un gros stop ou un gros shoot, avec des joueurs inspirés. Jouer ici au Chaudron est difficile, nous avions perdu l’an dernier. Le Portel dispose de deux « gros » intérieurs qui prennent beaucoup de place. On a essayé de limiter leur impact. En parallèle, nous avons trouvé des shoots ouverts et pris des rebonds offensifs importants. Au Mans, il n’y a pas de joueurs égoïstes et le collectif a été mis en valeur sur cette rencontre.

Propos recueillis par A. C. 

Partenaires