Allez les gars, c’est ce soir, contre la Chorale, que vous devez tous jouer la même et bonne partition

C’est ce que l’on pourrait appeler un deuxième championnat qui démarre après une entame compliquée. Pas totalement à zapper puisque les Stellistes pourraient être aisément à 2-2 au lieu de 0-4, mais mathématiquement, oui, il faut appeler un chat, un chat : 0-4, ce n’est pas l’entame que tout un chacun espérait. Bien sûr, en jouant Dijon, Limoges, Strasbourg et Pau, on savait bien que ça allait être très indigeste pour une équipe en totale reconstruction. Dans la foulée de matchs amicaux prometteurs, la déception est là. Mais il faut laver les cerveaux, passer à tout autre chose.
Et autre chose, c’est la Chorale de Roanne ce soir. Après des grosses cylindrées, qui ont-elles –aussi du retard à l’allumage (Strasbourg à 1-3, c’est pire, finalement, que l’ESSM à 0-4), l’ESSM s’attaque à une équipe de « son » championnat. Le plus grand des dangers serait de lui manquer de respect. A l’extérieur, la Chorale a bien résisté sur le Rocher, mais s’est pris une doudoune à Cholet. Elle ne recèle pas de stars du basket européen, mais a joué longtemps dans l’Elite. Laurent Pluvy, comme tout bon coach misant sur une réaction d’orgueil, a mis une bonne claque derrière les oreilles de ses ouailles après la raclée à la maison contre Gravelines (81-109) : « On n’est pas une équipe ». Ben voyons..
A Pau, Le Portel a plutôt bien joué en défense en équipe. En attaque, les cadres US ont néanmoins failli. Or, Le Portel n’a pas les moyens techniques et humains de faire sans ses cadres US. Il a l’énorme chance d’avoir un meneur français en plein boum (le Ben, Benoît Mangin). Il faut donc que tous les gars montent d’un bon cran leur niveau. Se lâchent. L’appréhension du premier match au Chaudron, ça doit rester au vestiaire. Bien enfoui.
Avec une série à suivre moins piquante que la première, l’ESSM a besoin d’un déclic. Surtout pas d’une nouvelle claque. Allez p’tits Portelois, faites-vous plaisir. Faites-nous plaisir. It’s time to go !!!!
PHILIPPE CADART
ESSM – CHORALE DE ROANNE, ce vendredi au Chaudron, 20 heures.

Partenaires