En manque de réussite derrière l’arc, l’ESSM s’incline face à Cholet

Si on regarde de près les stats, il n’y a pas un monde d’écart entre l’ESSM, battue pour la onzième fois de rang, et Cholet, sixième de Jeep Elite. Dans la peinture, sur les balles perdues ou les passes décisives, de même que pour l’éval globale (74 contre 84), il n’y a pas à crier aux loups : l’ESSM a tenu le choc. Mais dans le droit fil du dernier match au Chaudron contre Dijon, il a encore manqué quelque chose pour rafler la mise. Cette fois, et Christian a confirmé en conf’ de presse, ça s’est joué derrière l’arc : 6/25 pour l’ESSM, 10/17 pour Cholet, ce qui est énorme.
Le coach a confirmé « ne rien avoir à reprocher à ses nouvelles ouailles en termes de combativité », mais il va travailler sur ce qui n’a pas marché ce soir : cette petite dizaine de possessions mal gérées (ces shoots ouverts non pris par exemple) qui auraient peut-être permis de basculer en tête et de mettre davantage le doute dans les têtes choletaises. Le relâchement dans les tirs à 3 points est lié à la confiance. Or, à force de perdre, les Portelois ne sont plus en confiance.
Christian va donc s’attacher à faire évacuer ces frustrations accumulées. Tout n’était pas à jeter ce soir. Les gars se sont battus, ont limité Cholet à 78 points, ils sont allés ferrailler dans la peinture, mais en face, chaque gaillard qui arme est dangereux. C’est moins vrai dans les rangs stellistes. On appelle aussi cela le talent dans un sport où l’adresse est prépondérante.
PHILIPPE CADART
ESSM – CHOLET : 71-78 (18-19, 16-17, 21-26, 16-16)
ESSM : Tabu 13, Harrison 15, Krubaly 4, Mangin 8, Cheatam 12, Smallwood, Eliezer-Vanerot 4, Ballard 8, Zelionis 7
CHOLET : Horton 12, Fofana 2, Stockton 14, Jok 14, NDoye 8, Riley 14, Karaman 5, Arledge 7, Diarra 2.
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur print
Print