Objectif maintien : enfin se relancer face à l’avant dernier Boulazac

Boulazac aussi a perdu la clé

Auteur d’une belle saison lors du précédent exercice (10e, avec 17V, 17D), Boulazac a perdu de sa superbe cette saison : 5 victoires, 13 défaites. L’équipe de Thomas Andrieux a pourtant épinglé Monaco ou encore Limoges dans son beau Palio, mais comme la saison dernière, elle a faibli en cours de route. Au point que le staff du président Laurent Serres a déjà renvoyé cinq joueurs : Umeh, Jones, Larson, Diarra et Pinero.
La bonne pioche, c’est incontestablement le poste 4 tchèque, Patrick Auda, meilleur marqueur de l’équipe (13,7 points de moyenne), qui sait tout faire. Dans la peinture, Alpha Kaba est la tour de contrôle de référence, avec 9,5 rebonds par match. Après, au rayon adresse, ça fluctue. Kyle Gibson, qui avait très mal à l’aller (24 points, avec un 8/15 insupportable derrière l’arc), et Patrick Miller alternent le bon et le moins bon.
A la mène, Rémi Lesca, qui s’était encore fait des amis au Chaudron avec ses jérémiades, joue beaucoup et sait gérer l’équipe. L’ex-Manceau Ryan Pearson, qui avait également été bon au Chaudron, est un élément difficile à contrôler quand il prend feu. Son jeu dos au panier est dangereux.
Après, si Boulazac en est là, à deux victoires de plus que les Portelois, c’est qu’il a des manques. Aux Stellistes de les exploiter.
Toujours sans Ousman (Krubally), mais avec Kwan (Cheatham) et Edgaras (Zelionis), les Vert et Blanc se doivent de faire un coup avant d’enchaîner à Bourg.
Philippe Cadart
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur print
Print