Wesley Gordon, Michael Umeh et Jamar Abrams devraient bientôt rallier Le Portel

Tout le monde le sait, mais tout un chacun a sa manière de voir midi à sa pendule : la pandémie a passablement modifié les codes de déplacements des étrangers dans le monde. Le basket, bien sûr, n’a pas échappé à la règle. Et de fait, l’ESSM, a dû s’adapter et surtout suivre à la lettre les instructions de la LNB et du Ministère des affaires étrangères.

Le problème, le Big problème, c’est que les préconisations de l’Administration Française sont une chose, la réalité des institutions américaines, une autre. C’est ainsi que les fameux rendez-vous obligatoires pris dans les différents consulats américains pour obtenir le précieux visa ont été très difficiles à obtenir car trois consulats seulement fonctionnaient : Washington, New-York et Chicago pour 100 000 demandes (les sportifs ne sont pas prioritaires). Tant et si bien qu’un garçon comme Wesley Gordon, qui habite dans le Colorado, devait aller faire tête à New-York ou Washington pour avoir un rendez-vous.

Alain Béral, le président de la LNB, et la cellule spéciale mise en place par le Ministère des affaires étrangères Français ont donc suggéré (vu que les visas ne semblent pas être indispensables) d’alléger la procédure et de délivrer un laissez-passer, à charge, bien entendu, de régulariser ensuite (attestation du préfet obligatoire). Rappelons que dans un passé pas si vieux, les US arrivaient avec un visa touristique et pouvaient être régularisés en préfecture de manière discrétionnaire. Avec la pandémie et l’état sanitaire des USA ce n’est plus possible.

Le Président Yann Rivoal a donc activé ses réseaux. Les documents nécessaires ont été expédiés à la DIRECCTE (Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l’Emploi) à Arras le 15 juillet et ont été validés le 4 août. La DIRECCTE a, elle, transmis à l’Office d’immigration à Lille, qui tamponne également et transmet au Consulat Général de Washington (Consulat centralisateur). La demande de laissez-passer avec le plan de vol et l’attestation de régularisation du préfet ont été transmises à la LNB vendredi.

L’ESSM a voulu travailler dans la stricte application des règlements. Rappelons qu’un joueur sans visa ne peut pas obtenir d’assurance sociale. Le club ne peut donc pas obtenir d’indemnisation en cas de blessure. Si aucun grain de sable ne vient enrayer les mécaniques enclenchées, les « US » devraient donc débarquer prochainement :

– Le 15 aout pour le poste 5 Wesley Gordon
– Le 18 août, pour Michael Umeh et Jamar Abrams, le pigiste médical de Cyrille (Elieze-Vanerot).

Texte : Philippe Cadart
Photos : L’oeil du Nord

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur print
Print