Coach Eric espère récupérer une équipe quasi complète pour la semaine prochaine, mais ne jure de rien

Il pensait avoir vécu le pire… Mais ne s’attendait pas vraiment à vivre le pire du pire, c’est-à-dire disposer de cinq pros valides pour entretenir la flamme, bosser le plus sérieusement possible en individuel en maintenant des règles barrières strictes. A quelques 11 jours du match de Coupe de France à Chartres et 15 jours de l’ouverture du championnat au Chaudron contre le CCRB, la situation est donc forcément hyper compliquée. Coach Eric fait le point.

Coach, as-tu déjà vécu ce genre de situation ?

J’ai déjà vécu des situations compliquées avec une avalanche de blessures, mais là, avec le COVID, c’est du jamais vu. On est dans le pire du pire, mais les gars qui sont dispos ne lâchent rien. Ils bossent dur. Je les en félicite car ce n’est pas évident.

Vois-tu tout de même poindre une lueur d’espoir au fond de ce tunnel ?

Tu sais, avec ce qui passe en ce moment, tu es obligé de jouer les Saint-Thomas. Mais bien sûr, je l’espère. Surtout si, comme on le murmure très fortement, l’Etat ramène la quatorzaine à la semaine pour les cas positifs, lesquels, dans notre cas, sont du reste totalement asymptomatiques.

Avez-vous refait des tests ?

On les avait faits il y a une semaine, on les a refaits hier. Si tout se passe bien, et si la quatorzaine est diminuée, on espère avoir une équipe à peu près au complet début de semaine prochaine.

Ce sera très, très court tout de même pour être vraiment opérationnels…

Bien sûr. D’habitude, on table sur six semaines de prépa. Là, on avait misé sur huit. Mais, forcément, tout est remis en cause. Si tout va bien -et j’attendrai d’avoir mes gars sur le terrain pour y croire-, on aura deux semaines. C’est bien sûr notoirement insuffisant. Mais qu’y faire ?

D’autant plus inquiétant que certaines équipes ne sont pas impactées et que les décisions de report sont parfois à géométrie variable…

C‘est justement pour cela que j’ai demandé au président d’envoyer un courrier à la Ligue et à la FFBB pour exposer notre cas. En clair, s’il faut jouer avec les moyens du bord, on le fera, mais il ne faudrait pas que les instances accordent ensuite des reports pour certaines équipes. 

Mykile est-il de retour ?

Il a été déclaré apte par le staff sportif à reprendre l’entraînement collectif lundi. C’est une bonne nouvelle.

Auras-tu la possibilité de jouer un match amical avant Chartes, le 22 ?

Normalement, on joue Mons mercredi prochain. On espère trouver un dernier match amical pour le week-end du 19.

Entretien : Philippe Cadart

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur print
Print
ESSM

GRATUIT
VOIR