La Chronique du Captain – Carnet de bord N°1 : Itinéraire de supporters gatés

Un nouveau rendez-vous et une nouvelle rubrique sur votre site internet : « Le carnet de bord du Captain ». Une rubrique et un carnet de bord qui vont nous permettre de voyager et de naviguer au gré des ressentis d’un supporter. Un Captain que vous étiez déjà nombreuses et nombreux à connaître et dont nous sommes heureux qu’il ait accepté notre proposition d’embarquer dans notre équipe comm pour exprimer, sous la forme de chroniques, la vision, le ressenti d’un supporter. N’hésitez pas à compléter les propos du Captain, à exprimer votre propre ressenti : la parole est aux supporters !

5ème saison en Jeep Elite … L’ESSM, petit village d’irréductibles Gaulois et Vikings qui est tout en haut de l’affiche du basket national… C’était déjà incroyable voire inimaginable d’accéder un jour à ce Graal et pourtant nos verts et blancs vont enclencher leur 5ème saison parmi les 18 meilleures équipes nationales.

Certes, cette saloperie de virus nous a sportivement sauvés mais rien ne relève du coup de dés surtout dans cette exigence qu’est le sport de haut niveau : on ne fait pas quatre saisons successives au plus haut niveau par hasard !

« Ce sont de fiers basketteurs, à l’âme et au grand cœur »

4 saisons durant lesquelles on a connu le meilleur… mais aussi le moins bon ! Gagner ou perdre, c’est le verdict de toute forme de compétition. Les supporters sont bien évidemment heureux lors de la victoire… mais ils peuvent l’être également lors de la défaite. La défaite est acceptable voire même honorable quand individuellement et collectivement les joueurs ont tout donné sur le terrain. Et la frustration, côté supporters est bien là : nourris, gavés à un basket total fait d’engagement aux 4 coins du parquet lors des 2 premières saisons avec une salle qui rugissait lors de chaque conquête et de reconquête de ballons, nombreux ont été les supporters à être frustrés lors des saisons suivantes.

A l’occasion des 100 ans du club, nos joueurs vont revêtir un très beau maillot qui décline en particulier un extrait des paroles d’un de nos hymnes fétiches entonné depuis des décennies par des générations de supporters : « Ce sont des gars parmi nous, des gars choisis entre nous, ce sont de fiers basketteurs ... ». Mais l’essentiel des paroles est après : « … ce sont de fiers basketteurs, à l’âme et au grand cœur » ! De la fierté, de l’âme et du cœur à l’ouvrage : des valeurs qui riment avec sueur et qui correspondent à une forme d’engagement total que veulent retrouver les supporters. Sans cet esprit d’engagement, sans ce supplément d’âme nous n’aurons pas ce petit ou ce grand plus nécessaire pour exister dans un championnat aussi exigeant !

Et l’attente des supporters pour cette saison est bien là : retrouver ces vertus de dépassement de soi, de solidarité avec le copain, avec le coéquipier en difficulté et cette haine de la défaite qui fait l’ADN de tout compétiteur de haut niveau.

Vers une saison pangolinesque ?

Risque de saison écourtée ? Tronquée ? De huis clos ? De jauge limitée ? Une saison qui ressemble à une équation à x inconnues. La seule constante et certitude est que le championnat de Jeep Elite s’annonce à nouveau d’une extrême densité ! On nous prédisait une baisse conséquente des budgets mais très sincèrement quand on découvre les rosters y compris d’équipes qui ont flirté avec les dernières places lors de la saison précédente on a pourtant l’impression que le championnat sera encore plus dense et relevé que jamais ! (l’Elan Chalon qui se paye un axe 1/5 d’Euroleague avec la paire DJ Cooper/Buckner ou Orléans qui a considérablement vitaminé son effectif, par exemple).

Dans un tel contexte de tempête que souffle ce virus, l’équipage stelliste est sur le pont et souque ferme ! Malgré les difficultés, les partenaires économiques répondent plus que jamais présents et continuent de soutenir le club. Il en va de même des collectivités publiques et territoriales (la Région, le Département, la CAB et la commune du Portel). C’est ce jeu collectif qui nous a permis d’atteindre le plus haut niveau et de nous y maintenir et c’est cette même logique collective qui permettra à notre club de traverser une tempête qui s’annonce aussi longue que tumultueuse. Les supporters expriment leur sincère reconnaissance à l’ensemble de ces partenaires !

… mais le premier des partenaires du club, c’est nous !

Que faites-vous quand un membre de votre famille, quand un de vos amis traverse une période de difficultés ? A minima, vous répondez présent, et plus logiquement et humainement vous le soutenez. Et bien notre club, comme tous les autres clubs et comme malheureusement un très grand nombre d’entreprises traverse une telle période. Trop facile de s’afficher sur le pont en croisiériste quand la mer est calme ! Le club a besoin de ses supporters sur le pont ! Chacun, avec ses propres moyens doit contribuer à ce que le navire vert et blanc passe ce Cap Horn qu’est cette période de virus. Si nous passons ce cap sportif, sanitaire et économique et bien nous pourrons effectivement dire que « tout ce qui ne tue pas, rend plus fort » et poursuivre ainsi au plus haut niveau un road trip-vert et blanc en forme d’itinéraire de supporters gâtés !

Captain Achab.

Sollicité par le club quelques jours après la fermeture de sa page, le Captain est heureux de vous annoncer qu’il rejoint un nouvel armement et embarque dans le service comm du club pour un rendez-vous régulier sur le site de l’ESSM sous la forme de chroniques « La chronique du Captain » ou l’expression et le ressenti d’un supporter.

Pour les habitués de la page du Captain, ils vont vite retrouver leurs repères; ces chroniques seront en effet mitonnées à l’ancienne et reprendront les saveurs et les ingrédients de la page FB du Captain : un sucré/salé combinant de la passion, de l’esprit critique, une dose de provoc et en fond de sauce pour lier le tout : du respect et de l’échange.

Après de longues années à écumer les océans plus ou moins tumultueux que sont les réseaux sociaux, le Captain avait décidé de mettre sa page à la cale. Besoin d’un nouveau souffle, peut-être d’un nouveau cadre pour repartir vers de nouvelles aventures vertes et blanches.

C’est donc ce que m’a proposé le club tout en m’assurant que je garderai ma liberté de ton et de rédaction. Dans de telles conditions, il était impossible pour le Captain de ne pas amarrer et de ne pas traîner à nouveau sa jambe de bois sur les mers de la Jeep Elite ! Donc, en route avec un nouvel équipage pour, peut-être, des marées de longue durée.

Enfin, pour que les choses soient claires, ma page ne s’est pas fermée à la demande du club… et la preuve, je vous informe qu’elle va à nouveau fonctionner ! Heureux, en effet, de naviguer avec l’équipage du service comm de notre club et de connaître une nouvelle aventure humaine, mais, et c’est peut-être mon côté pirate, besoin, dans ce nouveau contexte de me retrouver aussi seul sur le pont avec la main sur la barre de ma page.

Et comme le disait Charles Aznavour lors de sa nième tournée d’adieu… À bientôt !

Captain Achab

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur print
Print