Le carnet de bord du Captain : Quelle déception

Eliminés de la Coupe de France et sortis par la petite, la très petite porte : 92 points infligés par une belle équipe certes, mais par une équipe estampillée ProB et le tout à la maison. Cette énorme déception n’est pas loin de rimer avec humiliation, surtout quand on reprend la physionomie du match : on reste en vie par notre adresse à 3 points mais en fournissant un jeu intérieur très pauvre, avec une raquette qui, des deux côtés du parquet, ressemblait à une terre de difficultés voire de souffrance (16 rebonds offensifs pour Blois…).

On ne va pas reprocher à Mikyle et Boris d’avoir alimenté la caisse mais cette prise d’initiative à trois points et même cette réussite à distance apparaissent en vérité comme un aveu et un révélateur de faiblesse au niveau du jeu fourni ce vendredi soir. Il suffit d’examiner la répartition de l’évaluation pour confirmer cette faillite collective : trois de nos joueurs représentent à eux seuls 80% de la note collective.

Du côté de Blois, pas de joueurs autour des 25 points ou plus mais une équipe qui a réparti le capital points… C’est simple, dans son jeu Blois « a fait de l’ESSM » : une victoire d’équipe reposant sur l’intensité et la solidarité. Chez nous, trop de garçons ont laissé au vestiaire ces mêmes valeurs de jeu qui nous ont permis de faire un trois sur cinq en championnat.

Pour les supporters que nous sommes, le fond et la forme que prennent cette défaite constituent une très grande déception et frustration : la Coupe de France n’est pas le plat du pauvre d’une saison ; c’est cette même Coupe qui a lancé notre grande histoire et ce mur vert et blanc du côté de la Halle Carpentier à Paris occupe une grande partie de notre esprit et de notre cœur. Une finale de Coupe de France, qui, à l’image du tee-shirt et de l’écharpe arborés fièrement à l’époque par le Captain, a de plus en plus l’odeur de naphtaline …

Depuis le début de saison, vous, les joueurs, nous apportez bonheur et une fierté retrouvée… ce vendredi soir, c’est avec une énorme déception, la tête basse que des milliers de supporters ont refermé leur écran d’ordinateurs après votre prestation. D’autant plus déçu, que nous espérons en vous au regard de ce que vous avez démontré individuellement et collectivement depuis le début de saison. Une défaite, et donc une très grande déception pour les supporters qui vous suivent… et de fait une énorme attente car cette défaite ne doit pas être le triste arbre qui cache la forêt de satisfactions qu’est notre début de saison : nous avons hâte de retrouver les vertus d’équipe, de solidarité et d’abnégation affichées depuis le début de saison, des vertus sans qui il sera impossible d’exister à l’image de ce match contre Blois.

Il va falloir désormais digérer cette grande déconvenue car il est en effet très dommageable d’avoir ainsi brisé la dynamique acquise en championnat : pas meilleur anti-gueule de bois que de rejouer vite pour digérer ce genre de défaite mais, là, nous n’aurons plus de matchs à enjeux à jouer de sitôt. Dans un tel contexte, et dans un championnat qui n’est qu’une succession de points d’interrogations, l’exigence et l’implication de chaque instant sont le marteau et l’enclume permettant de forger de nécessaires certitudes. 

Et la rentrée au vestiaire du coach, visage fermé et mâchoire crispée en dit long… ça va forger dur aux entraînements…

Captain Achab

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur print
Print
ESSM

GRATUIT
VOIR