Défaite logique des Stellistes en amical contre le BCM : 59-67

Afin de garder le rythme, les staffs de l’ESSM et de Gravelines ont conclu un nouveau match amical au Chaudron, remporté assez facilement pas les Gravelinois. Un match avec beaucoup d’absents de part et d’autres : Davis, Boukichou et Stojanovic pour le BCM, McIntosh, Abouo, Dallo et NGouama en dernière heure (souffrant le matin du match).

Pas de grands enseignements à tirer d’un tel match, si ce n’est que les Stellistes ont encore souffert sous le panier. Contre Levallois, c’était Vitalis Chikoko qui s’était gavé. Ce soir, c’est Gavin Ware qui a fait très mal en première période de ce match joué en 4×8 minutes. De quoi agacer un peu coach Eric : « Il faut qu’on corrige ça. Je sais bien que ce n’est qu’un match amical, mais il faut que Georgi et Jo soient capables d’élever leur niveau comme ils l’ont fait en début de championnat. Alors, c’est vrai, c’est sans public et non officiel, et c’est compliqué de garder la même intensité quand on joue un match par mois, mais bon, on ne peut pas se satisfaire de ce genre d’opposition dans la peinture. Je comprends que ça puisse déconnecter de temps en temps, mais bon, avec ce qui nous attend, il faudra montrer autre chose. Jouer sans quatre joueurs majeurs, c’est trop nous nous. Ce genre de match, ça nous permet de sortir de la routine de l’entraînement, de nous mettre dans le dur. »

Pour le reste, on a vu que le Ben (Benoît Mangin) pouvait parfaitement se muer en poste 2 shooteur quand la création manque à ses côtés ou quand il voit que ça n’enchaîne pas comme il le veut. Là-aussi, rien de de grave. Coach Eric a profité de l’occasion pour donner du temps de jeu à des jeunes qui ne peuvent pas se fondre dans le moule d’un coup de baguette magique. En revanche, il faudra éviter de reproduire toutes les fautes techniques idiotes en championnat. Des pieds en touche et surtout trop de marchers.

En face, on a bien aimé Briante Weber, totalement imprévisible sur ses passes lasers et véritable pieuvre en défense avec ses grands segments. Bourhis, en progrès constants, a également montré de belles choses.

Et la suite ? Loqiquement quatre matchs en mars, six en avril et onze en mai. Avec, pour commencer un déplacement à… Levallois et la réception de Monaco. C’est encore cadeau…

ESSM-BCM : 59-67

ESSM : Hifi, Umeh 10, Magrit, Mangin 16, Eliezer-Vanerot 7, Bondo, Passave-Ducteil 10, Wojciechowski 12, Joseph 4

BCM : Weber 5, Ware 20, McCree 10, Sy 4, Morency 5, Ambrose 6, Bourhis 11.

Philippe Cadart

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur print
Print