Step by step, avec solidarité sur les montagnes russes

Contre Roanne, comme bien souvent, les Vert et Blanc ont alterné le bon et le moins bon, mais l’a dit coach Eric en conf’ de presse, il faut en accepter l’augure. Cette équipe manque de talents supérieurs de Jeep ou de constance, mais en tout cas, elle ne manque ni de niaque, ni de grosse solidarité. On ne gagne pas autant de matchs sur le fil sans faire parler l’osmose dans les moments clés.

Ainsi, quand Benoît et Mehdy sont moins bien vendredi, on a vu les Big Men sonner la révolte, à l’image d’un Jo qui pique des ballons et finit une superbe contre-attaque ou de Georgi, qui s’arrache sur les rebonds off alors qu’en face, c’est plus haut, plus jeune. Même volonté chez Mikyle, qui avait à cœur de faire oublier ses récentes sorties ratées. Il a encore eu quelques hésitations pour prendre le tir, mais à la sortie, la ligne de stats est bien belle : 20 points, 5 rebonds, 3 PD, pour 21 d’éval en 36 minutes. Et que dire de Charles-Noé, qui se fait un nom en Jeep ? 14 points, 4 rebonds, 3 PD et 13 d’éval. Belle ligne de stat aussi pour le bouillant et bondissant Wojcie en sortie de banc : 10 points et 10 d’éval en …14 minutes. Enfin, toujours pas au point sur son shoot, Boris a délivré huit passes dé. Que du bonheur.

Un dernier chiffre pour résumer l’envie de se dépouiller ensemble : 22 passes décisives. Ce ne fut pas un sommet de basket, mais une vraie belle bataille collective oui. N’oublions pas que Roanne restait sur cinq victoires et une défaite.

Bref, chacun, dans sa partie, a amené sa pierre à l’édifice. Et l’ensemble signe une huitième victoire méga importante.N’oublions pas, comme le chantent si bien les supportes que : «Ici, ici, c’est l’Portel ». Et Le Portel, c’est tout ce que l’on vient d’énoncer.

Philippe Cadart

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur print
Print