Wojcie veut confirmer sa montée en puissance

Samedi dernier, contre Chalon au Chaudron, Mathieu Wojciechowski, le longiligne poste 3 de l’ESSM a rendu sa meilleure copie de la saison : 14 points (meilleure marqueur de l’équipe), 6 rebonds et 15 d’éval, la meilleure de l’équipe. On ajoutera volontiers un joli 0 dans la colonne balles perdues, cette colonne qui a souvent fait mal aux Stellistes lors de la série négative. A la clé, donc, une victoire d’équipe ô combien régénérante après six défaites de rang. Que du bonheur pour Wojcie, qui se posait pas mal de questions, comme les copains du reste : « Celle-là nous a vraiment fait du bien. Je pense qu’on a joué un basket cohérent, même si on a eu un coup de moins bien dans le 3e quart. Je n’étais pas satisfait de mes prestations. Je me suis posé. Que fallait-il que je fasse pour être plus constant ? Comme je suis polyvalent, j’ai souvent tendance à vouloir en faire trop. Là, je me suis qu’il fallait que j’épure mon jeu, que me recentre sur le jeu du poste 3. Je peux apporter en transition, terminer les contre-attaques. »

Mathieu s’est aussi attaché à bosser ce tir primé trop irrégulier : « Je me posais beaucoup de questions car mon pourcentage en Pologne était bien plus cohérent. Tu peux passer de 40 à 33, mais là je n’étais plus dans les clous. J’ai beaucoup bossé avec Mike Happio. Ce n’est pas encore parfait bien sûr, il faut maintenant que je sois plus constant. Mais je me sens bien. »  

Comme les potes, Wojcie a savouré ce succès : « On a beaucoup appris de nos matchs contre Levallois et Monaco. Nos semaines d’entraînement étaient meilleures, mais tant à Châlons-Reims qu’à Chalon, on n’avait pas confirmé. Contre Chalon, au Chaudron, on n’a rien lâché, notre esprit de groupe a fait la différence. Maintenant, c’est Cholet dimanche, une grosse équipe qui n’est pas à sa place. Ils ont beaucoup changé de joueurs. Cholet a des arrières de talent, un passeur de très grand talent (Stockton), Horton revient bien, Aaron Jones, c’est très fort. Et puis il y a ce Makoundou qui a un potentiel physique énorme. Il y a longtemps que je n’ai pas vu ça en Jeep. C’est un match intéressant. C’est chez nous, on veut le prendre. »

Philippe Cadart

Légende photo : Grosse discussion en fin d’entraînement après un shoot non marqué, mais accordé pour main sur la planche d’un défenseur. Contre Chalon, l’arbitre n’avait pas sifflé, arguant que le ballon n’avait aucune chance de retomber dans le cercle. C’est le nouveau règlement. Le même arbitre avait d’ailleurs fait preuve de cohérence en ne sifflant la faute réclamée par Armand au buzzer, au motif que le Chalonnais en avait rajouté pour avoir 3 lancers. Le trio avait du reste très bien arbitré. 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur print
Print
ESSM

GRATUIT
VOIR