On y a tous cru, mais ce n’est pas encore pour cette fois…

Pour cette 8ème journée de championnat, suite à l’accumulation de défaites (Chartres, Fos-sur-Mer et la dernière cuisante face à Gravelines), tout le monde attendait un regain d’énergie, un sursaut, un réveil de la part de l’équipe, de nos Vert et Blanc, de nos Portelois. Contre l’équipe de l’Elan Béarnais Pau-Lacq Orthez, on savait que le match allait être serré, décisif et intense.

Ce début de match, où nos guerriers prennent un 0-10 d’entrée, nous rappelle de mauvais souvenirs récents. Mais le public est bien là, bien présent, à crier, à pousser l’équipe vers le haut. Cela fonctionne puisque à la fin du 1er quart-temps, c’est un score serré (13-15) que l’on voit au tableau d’affichage, avec une domination au rebond. Qui l’eut cru ? Le réveil est bien là et à la mi-temps, les deux équipes regagnent les vestiaires sur un score parfaitement identique (33-33).

Cette équipe nous fait plaisir à voir et cela s’annonce de bon augure pour la suite. L’entame de seconde mi-temps se poursuit dans la continuité de la première, les Portelois étant bien présents sur chaque ballon… Mais, car oui, le « mais » est de retour : on repart dans nos habitudes au début du quatrième quart-temps. Nos adversaires prennent le large, leurs gâchettes à trois points font le travail, creusant l’écart jusqu’à +17. Que dire ? Certains ont vu la défaite arriver… C’est alors que nos Portelois, emmenés par le tout jeune papa Mouphtaou Yarou à la rage de vaincre, recollent au score, jusqu’à cette claquette de Davis dans les dernières secondes pour aller à la prolongation.

Oui, on est là, bien là !! Ces cinq minutes supplémentaires ne sont malheureusement pas à notre avantage, la victoire nous échappant de peu, de très peu… Elle était là, au bout de nos doigts peut-être… Mais bon, quoi de plus important qu’une bataille, une vraie bataille menée, un collectif démonté, une équipe qui se bat, celle que vous désirez voir à chaque match depuis le début de la saison. La réaction après la déroute de Gravelines a bel et bien eu lieu, et vous, supporters, étiez bien présents derrière l’équipe !!

La réaction de Serge Crèvecoeur : « Je retiens beaucoup de positif dans ce match, c’est encourageant dans la mentalité et l’approche. On a fait 35 minutes de bon basket mais ce n’est pas suffisant pour battre une équipe comme Pau-Orthez. On a mieux géré le jeu, avec de nombreux temps morts. Le prochain déplacement à Roanne est important, il faut rapidement gagner un match à l’extérieur. »

La réaction de Devin Davis : « On s’est toujours battus dans le match. Il faut que l’on continue à travailler chaque jour pour avancer. »

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur print
Print