Dans un Chaudron bouillant, l’ESSM s’incline face à l’armada Lyonnaise (82-85)

Ce début de match opposant nos guerriers aux champions de France en titre vaut le détour. Car les Portelois, emmenés pour ce premier quart-temps par Noé, sont bien présents dans le game. Les deux équipes sont au coude à coude dans cette partie où presque tous les coups sont permis. Malgré tout, les champions sont en tête à la fin du temps réglementaire après une dernière tentative d’Emmanuel.

La reprise n’est pas en faveur de l’ESSM : quelques balles perdues sont bénéfiques à l’ASVEL qui creuse légèrement l’écart. Mais Zoran puis Terry obligent TJ Parker et son staff à poser temps mort à 4min27 de la fin du deuxième quart-temps (29-33). Suite au temps-mort, l’ASVEL déroule (0-8). Emmanuel côté ESSM prouve qu’il est bien de retour en réduisant le score. Mais Nando et ses coéquipiers poursuivent la course en tête et l’écart entre les deux équipes à la mi-temps est de 9 points.

Terry et Benoit commencent fort le troisième quart-temps et les pertes de balles côté ASVEL se font plus nombreuses au profit des Portelois. 45-49 après 3min30 de jeu alors que Noé nous sort un contre venu de nulle part sur Fall. La faute sur le tir à 3pts de Ronald ramène nos guerriers à un petit point des champions de France. Emmanuel fait lever le Chaudron avec son dunk et égalité 54-54 puis 56-56, 59-59. Ryan offre l’avantage aux Portelois sur un 3 points réussi à 1min de la fin de ce troisième quart-temps mais l’ASVEL n’a pas dit son dernier mot. Tout est encore possible dans pour le dernier quart-temps !

Cette fin de match est tendue entre les deux équipes mais les Portelois déroulent malgré les fautes sifflent et tentent de rester collés au score. Capitaine Benoit et Terry notamment le permettent. Les trois points pleuvent de chaque côté et Emmanuel fait de nouveau vibrer le Chaudron. 75-75 dans cette rencontre et temps mort de l’ASVEL à 6min de la fin de la rencontre. Puis l’ESSM passe en tête grâce à Noé. 80-80 et il reste 2 min à jouer… La faute offensive de Ryan tend la situation. Fall ne met qu’un lancer sur deux. Coach Eric n’a pas le choix que de demander temps mort à 55 secondes de la fin du match, étant menés d’un tout petit point. La fin de match est tendue. L’ASVEL obtient deux lancers à 2 secondes de la fin alors que Ronald rate son tir à 3 points. 82-85 et temps mort portelois. Toute la salle est debout… Mais c’est sur une défaite porteloise que se termine ce match : 82-85.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur print
Print