Interview de Jean-Victor Traoré avant le derby

Devenu un élément important du groupe d’Eric Girard, Jean-Victor Traoré a manqué lors des trois derniers matches de Jeep Elite. Désormais rétabli après une blessure, l’ancien Lillois espère aider ses coéquipiers à débuter 2019 de la meilleure des manières. Nous sommes allés à sa rencontre à la veille du derby du côté de Gravelines/Dunkerque. Interview. 

"Plus rien ne pouvait nous arrêter" à Gravelines l'an dernier

Bonjour Jean-Victor, tu as manqué les trois derniers matches de Jeep Elite à cause d’une blessure. Aujourd’hui, comment ça va ?

 

Comme vous le dites, j’ai manqué les trois derniers matches de championnat à cause d’un coup mal placé reçu au mollet. Aujourd’hui, je me sens bien mieux, on a bien bossé avec le staff pour que mon retour se fasse dans les meilleures dispositions.

 

 

Tu n’as pas participé au match amical à Rouen en tout début d’année, néanmoins on peut compter sur tes services pour le derby de ce lundi à Sportica ?

 

Les gars ont fait un gros boulot à Rouen malgré un effectif encore une fois réduit. Je compte bien les aider dans le combat dès demain lundi dans le derby à Gravelines.

 

 

Justement, tu as vécu cette incroyable remontée il y a quasiment un an jour pour jour, avec ce 26-0 final et cette victoire presque inespérée sur le parquet du BCM, quels souvenirs gardes-tu de cette folle soirée ?

 

Le souvenir de se faire taper sur la tête pendant la première période, de ne pas avoir de réponse… Puis j’ai arrêté de regarder le score, on est rentré en furie et quelques minutes plus tard il y avait égalité. Plus rien ne pouvait nous arrêter. La suite on la connaît. On fêtait la victoire avec les fans. C’était tout simplement énorme.

"Ce groupe est sain et positif"

On sait que le derby est attendu par tous les supporters des deux camps. Et en tant que joueur, est-ce une rencontre particulière à disputer ?

 

Un derby est toujours un match particulier. Il se joue sur le terrain mais aussi dans les gradins. Du coup, la salle entière joue la rencontre. Ce sont des matches qui sortent de l’ordinaire et qui pimentent la saison.

 

 

 

Le groupe a travaillé dur, d’abord pour retrouver le goût de la victoire, et ensuite pour préparer ce derby au mieux. Es-tu optimiste concernant cette seconde partie de saison ?

 

Comme vous le dites, il y a eu un énorme boulot du groupe, dans un esprit toujours positif, surtout dans une période négative en termes de victoires. Cela peut exploser rapidement mais non, pas chez nous ! Et ça, c’est très positif pour la suite. Espérons que le plus dur est derrière nous à présent.

 

 

 

Enfin, à titre personnel, tu as rejoint l’ESSM en 2017, tu as su gagner la confiance du coach, comment te sens-tu dans ce groupe portelois à mi-parcours ?

 

En effet, et je suis content de pouvoir répondre présent quand le coach me fait confiance. Comme je le pensais à juste titre en début de saison, ce groupe est sain et positif. On vit très bien au quotidien et je suis sûr qu’avec davantage de victoires, on peut encore réaliser une saison exceptionnelle. Cela ne tient qu’à nous.

Propos recueillis par A. C.

Partenaires