Questions / réponses avec Jacky Périgois

conference-jacky-perigois

Bonjour Jacky, comment s’est passée cette première semaine en tant que premier coach de l’ESSM ?

J’aurai aimé qu’elle se passe normalement après une victoire contre le Mans… L’histoire serait restée la même. Nous nous sommes vite projetés vers le match contre Chalon s/Saône avec comme objectif de redonner confiance aux joueurs et à l’équipe.

Peux-tu nous donner l’organigramme que tu as mis en place au niveau de tes adjoints ?

Morgan BELNOU – 1er adjoint
Mike HAPPIO – 2ème adjoint
Bertrand VAN BUTSELE – 3ème adjoint

Tu as un beau parcours en tant que coach adjoint, quel a été ton ressenti à trente secondes du coup d’envoi à Chalon-sur-Saone en tant que numéro 1 ?

Tout d’abord j’ai eu une énorme pensée pour Éric. Mon ressenti, (non pas à 30” du coup d’envoi) une absence du coach Éric sur le terrain toute la semaine jusqu’au match mais je sais qu’il est jamais très loin. C’est l’histoire d’un club, d’un staff, d’hommes. Il faut vite s’adapter et continuer à avancer, à progresser et surtout à GAGNER !

Sans les dévoiler bien évidemment, vas-tu mettre en place de nouvelles stratégies d’attaque et/ou de défense ou vas-tu renforcer l’existant ?

Vous saviez, cette équipe à des qualités, les entraînements sont dans l’intensités, les joueurs doivent juste transférer celles-ci dans le match. Il faut trouver un équilibre, elle se fera quand le groupe sera vraiment au complet, sans blessé. Il y aura au fur et à mesure des semaines des ajustements, de nouvelles stratégies.

Nous sommes derniers à cette heure, mais mathématiquement, avec 2 victoires de plus l’ESSM se tiendrait en milieu de classement. Quel message souhaite-tu faire passer auprès de notre public ?

Dans cette période de souffrance notre seul remède est la victoire, la victoire… pour sortir de cette position. De la 10ème à la 18ème place au classement de la Jeep Élite, toutes les équipes sont sous pression. Il nous faut ce petit déclic, un peu de réussite, une envie de se dépasser, un engagement sur le terrain et un engouement autour du terrain. Pour résumé une communion qui n’existe qu’au Chaudron et encore plus dans ces moments difficiles.
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur print
Print