Le Portel s’embourbe à Bourg (94-82)

Un quart-temps de rêve pour entretenir l’espoir, deux quart-temps « cata » pour coller à la réalité.
94-82. A la lecture du score, on peut penser que les Vert et Blanc ont plutôt bien tenu le choc à Ekinox. Le déroulé du scénario laisse apparaître une vérité moins souriante. Surclassée dans le premier quart (33-16) à, la bande à Jacky a fait des miracles dans le deuxième grâce à un Kwan (Cheatham) en état de grâce et a ainsi recollé au score et même passé devant à la pause. Mais la reprise s’est avérée catastrophique, avec un 25-8 ( !) à la clé. Beaucoup de ballons perdus, beaucoup trop d’actions individuelles et pas de défense digne de ce nom. Bourg a donc repris ses aises, avec un Pelos euphorique et un Bénitez tout autant à son avantage : 75-59. Et bien que battu dans le dernier quart (19-23), il a gentiment géré son avance.
Au final, on est sur le même constat : pas forcément très loin, mais trop loin quand même pour espérer faire un coup à l’extérieur. Des lancers laissés en route (16/24), 15 balles perdues contre 5 pour la JL, une marque mieux répartie pour un Bourg plus complet : on en revient toujours un peu aux mêmes analyses au fil des défaites. Un match de basket, c’est 40 minutes de concentration, de grosse défense. Là, on passe de 33-16 à 17-35, puis 25-8. C’est forcément qu’il y a quelque chose qui cloche. Ce soir, forcément, et depuis de très longues semaines malgré la belle parenthèse inachevée contre Dijon.
Bourg-en-Bresse – ESSM : 94-82 (33-16, 17-35, 25-8, 19-23)

BOURG : Andjusic 15, Pelos 15, Benitez 8, Zerbo, Johnson 2, Carapic 2, Courby 10, Peacock 19, Carmichael 13, Wright 10
ESSM : Krubally 10, Harrison 16, Mangin 14, Tabu 11, Cheatham 24, Ballard 2, Smallwood, Eliezer-Vanerot, Zelionis 5
Philippe Cadart
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur print
Print