ESSM – BCM Gravelines : notre présentation de la rencontre

Avis de gros temps sur le Chaudron où les supporters guettent un petit coin de ciel bleu

Battus sans abdiquer à Bourg, les Stellistes n’ont pas été capables d’afficher le même état d’esprit à Antarès face au Mans, laissant un peu plus leurs fidèles supporters sur leur faim. On l’a dit et répété, il n’y a pas de honte à s’incliner contre plus fort que soi. Mais voir ses favoris encaisser 64 pions à la pause, ça ne fait que creuser un fossé déjà bien dessiné au fil d’une série noire de onze défaites.
La bande à Christian Monschau serait donc bien inspirée de redorer son blason auprès de ces supporters qui savent faire preuve de dignité, là où d’autres salles siffleraient copieusement. Dans leur esprit, ils ont fait le deuil de cette Elite qui leur a amené tant de bonheur depuis quatre ans. Mais ils aimeraient encore que de délicieux frissons fassent chavirer leurs échines.
Sur le papier, le BCM est plus fort. Mais comme l’ESSM, il a la tête sérieusement cabossée, lui dont le budget devrait en faire un habitué de chez Mickey. Les Gravelinois, clairement, ont très gros à perdre ce soir. Ça peut faire trembler ces petits poignets reliés directement au cerveau. Ou pas.
Une chose est sûre, après la purge du Mans, on attend une réaction d’orgueil des Vert et Blanc à l’égard de leurs supporters. C’est bien le moins qu’ils puissent leur offrir.
PHILIPPE CADART
ESSM – BCM, à 20h45, au Chaudron.
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur print
Print