Daniel et Patrick, les tontons flingueurs de la billetterie

Retraités depuis huit ans, Stellistes depuis des « millions d’années » comme dit avec humour le premier nommé, Daniel Couvelard et Patrick Bourgain, des (très) bons vieux potes, sont les inamovibles spécialistes des abonnements à l’ESSM.

Le boulot n’est pas facile. Il faut composer avec les exigences (logiques) des uns et des autres, mais aussi s’adapter. Faire et défaire. Pour ne pas déplaire. Comme en cette année tellement improbable de pandémie.

Ce matin, Pat et Dan n’ont pas relevé la tête : « C’était dingue ce matin. On a presque fait autant de monde que lors de la première session entière (rire) » Logique. Avec ce climat anxiogène et l’incertitude qui pèse sur les phénomènes de masse en salle, les abonnés hésitent, essaient de se renseigner. Pas facile de donner la réponse idoine : comme le confiait dimanche le président Rivoal, ça évolue sans cesse. Pour l’heure, la norme est la suivante : 5000 personnes dans les stades ou une demi-salle pour les sports « co » tels le basket, le hand, le volley. Ce sont-là les chiffres de référence, mais les clubs peuvent demander des dérogations.

Belle séance donc ce matin pour le duo, mais rebelote en fin d’après-midi pour la deuxième salve.

Philippe Cadart

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur print
Print