Damien NSeke Ebele, un p’tit jeune qui fait le job avec beaucoup de sérieux

Comme un grand, il s’était planté devant ce cercle, tantôt étriqué, tantôt bassine, que certains redoutent. Les premiers lancers francs dans l’élite pour un gamin débarqué d’Argenteuil à l’âge de 15 ans après avoir fait ses armes dans le basket à Colombes et Sannois. C’était contre Champagne Basket, un beau soir d’octobre. Et ça allait pétiller pour lui : le premier nickel, le deuxième du même tonneau. Damien NSeke Ebele, 20 ans, 1,99m, marquait là ses deux premiers points en Jeep Elite. Forcément inoubliable : « Je ne m’attendais pas du tout à entrer en jeu. Alors, oui, ça reste un très beau moment. J’ai eu des SMS de tous mes potes et de ma famille. Ça fait plaisir car je marque mes premiers points en Jeep avec mon club formateur. »

La formation, c’est le credo de Damien. Et cette année, il écoute, apprend, assimile, gobe tout ce qui se présente : « C’est vraiment génial cette saison. Il y a un très bon groupe qui communique bien avec les jeunes. Les gars ne nous laissent de pas de côté comme le p’tit jeune de service. Ils nous conseillent. Jo, Georgi, mais aussi Mikyle et Jamar nous aident, rectifient au besoin. C’est enrichissant. »

Le gaillard sait que le chemin est long vers la consécration. Il sait aussi que coach Eric est intraitable. Mais ça fait partie du jeu, de l’apprentissage nécessaire: « Quand t’es jeune, tu écoutes et tu corriges. Eric est juste. Il ne te reprend pas pour rien. Et puis on n’est pas dans le monde des Bisounours. L’exigence est très élevée. Je garde le positif. J’avance. Je sais que je dois progresser dans ma dextérité avec la balle et être plus régulier dans le tir. » 

Avec les Espoirs, Damien trace aussi sa route : « On a une bonne équipe et là-aussi une bonne ambiance. On a les moyens pour faire de bonnes choses. » 

Philippe Cadart

L’AVIS DE COACH ERIC 

« En premier lieu, je veux mettre en exergue la bonne éducation de Damien. Il sait dire bonjour et merci, ce qui n’est pas plus mal à mon sens, n’a pas la casquette de travers et le casque vissé sur les oreilles. Question basket, il s’est bien glissé dans le costume d’un aspirant qui est à l’écoute, qui a l’esprit d’équipe. Il donne chaque jour le maximum qu’il peut et c’est déjà très bien. En Espoirs, il a le profil d’un leader, mais pour l’heure, c’est un peu trop tôt pour savoir s’il saura s’installer chez les pro car on sait que la concurrence est très vive. Il a progressé sur son tir extérieur, mais il lui faut prendre plus d’initiatives en un contre un contre des pros forcément plus costauds que lui. Il était poste 4 chez les jeunes, mais à l’échelon supérieur, il doit se muer en poste 3. Une chose est sûre, nous sommes très heureux de l’avoir au quotidien. L’état d’esprit est irréprochable. »

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur print
Print
ESSM

GRATUIT
VOIR