En amical l’ESSM s’incline à Sportica 92-82

Les Stellistes tiennent le choc : 21-18 (10e)

Pas le temps de prendre la mesure des forces en présence : ça dégaine de partout. Le BCM annonce la couleur avec Morency et Horton, mais les Stellistes sont présents. Notamment grâce à Mikyle McIntosh, qui attaque le cercle en puissance et met dedans derrière l’arc. Menée 11-6, l’ESSM fait entrer Wesley Gordon et Mathieu Wojciechowski et revient sur la fin du quart-temps grâce à Mikyle (18-18), mais Stojanovski plante le long de la ligne : 21-18

Mc Cree fait mal à distance

Le deuxième quart est plus impliqué dans son entame. La faute à un certain Erik Mc Cree, qui fait admirer son magnifique fouetter de poignet sur ses tirs primés. L’ESSM décroche donc : 32-28, 37-28. La vitesse de Mehdy NGouama et un panier primé de Jamar Abrams permettent de limiter la casse (37-30). Mais Gravelines s’enflamme, combine bien, trop bien au goût de coach Eric qui rappelle ses ouailles sur le banc (46-37 et 1’30” à jouer). Le temps mort fait du bien. Ben Mangin plante à 3 points et termine ensuite joliment sous le panier : 46-42 (21” à jouer). Horton conclut : 48-42. Pause…

Les Portelois ne lâchent rien

Après Mc Cree, c’est au tour de Davis JR de faire mal aux Portelois. En-dessous et à distance, le Gravelinois permet aux siens de faire le break : 59-53. Et même si le Ben (15 points) et Jamar (14) font le taf, le BCM, qui a une rotation pro de plus, mène toujours le bal : 66-59 (28e). Wojcie, Wesley et Boris n’abdiquent pas : 66-63 (15” à jouer). Deux lancers de Wojcie mettent les Verts à un petit point : 66-65 (30e).

Les Stellistes cafouillent dans le dernier quart

Boris met les siens devant dès la reprise (66-68) grâce à un tir primé, mais la suite est franchement moins enthousiaste, avec quatre ballons perdus. Par Davis, le BCM repasse devant (72-68). ll faut un excellent Ben, très finaud en lay up, pour recoller. Des fautes grossières offensives permettent aux Gravelinois de reprendre la poudre d’escampette (82-75, 37e). Ben s’illustre encore, mais Wells plante deux banderilles assassines : 88-80 (1’43” à jouer). Mal barré ? Cette fois, oui car les Portelois piétinent en attaque et défendent mal. Le BCM s’impose logiquement : 92-82
Rien de dramatique en soi, mais il est clair qu’on ne peut pas espérer s’imposer en faisant autant de fautes bêtes.

BCM – LE PORTEL : 92-82

BCM : Horton 12, Mc Cree 18, Davis 26, Sy 4, Stojanovski 7, Morency 8, Wells 12, Rigot 3, Bourhis 2

ESSM : NGouama 4, Mangin 19, Dallo 16, Ebele 2, Abrams 16, McIntosh 9, Gordon 6, Wojciechowski 6, Joseph 4.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur print
Print
ESSM

GRATUIT
VOIR