Les stellistes ont traîné comme un boulet le 28-12 du premier quart-temps

Trop fébriles (23 balles perdues), les hommes de coach Eric ont rivalisé avec la Roca Team pendant deux quart-temps, mais dans l’ensemble, ils n’ont jamais été en mesure de signer l’exploit à Gaston Médecin.

On parle beaucoup –et c’est vrai- des belles individualités en attaque de la Roca Team, si bien que l’on a tendance à oublier sa défense de fer, ni plus ni moins du reste que la meilleure de la Jeep Élite. C’est cette défense qui a martyrisé les Stellistes au cours d’un premier quart cauchemardesque. Illustration ? Neuf balles perdues en dix minutes et un mal de chien à s’approcher du cercle. Dans ces conditions, vous filez munition sur munition. Et comme en face, il y a de la viande (Lessort) et des snipers (Bost, Knight et Gray), vous prenez vite l’eau. On peut même parler d’un naufrage dans ce premier quart : 28-10.

Avec ce joli pécule en poche, les hommes de Mitrovic ont quelque peu relâché la pression en défense, ce qui a permis aux Portelois d’afficher un visage moins catastrophique dans le deuxième quart, remporté 19-16. Bon ce n’était pas encore du grand basket, mais pas la bouillie, quand même, des dix premières minutes. À la pause, l’ESSM, signe d’une grosse fébrilité, avait perdu 15 ballons (!). Au rayon évals : 48/22 pour la Roca et 44-31 (20e) grâce à une fin de 2e quart plus consistant des Vert.

Bon, à Strasbourg, les Portelois avaient su relever la tête… Au Rhénus, oui, mais pas face à la solide armada de Mitrovic. Rien de plus mauvais dans ce quart, perdu de deux petits points, mais pas assez de supplément d’âme et de grosse adresse pour recoller aux basques de la Roca Team : 64-49 (30e).

Le dernier quart a permis aux Stellistes de livrer un joli baroud d’honneur à l’image du Ben (Mangin), qui a enquillé trois paniers primés et qui a ramené les siens à -11 (71-60, 35e). Mais comme pas mal de fois avant cela, les Portelois, qui ont lâché 9 lancers sur la ligne, ne purent aller plus loin dans leurs idées à cause de grossières fautes techniques ou de pieds en touche. Score final: 82-60.

Monaco : Bost 16, Cissoko 3, Lessort 8, O’brien 5, Gray 18, Yeguete 4, Knight 7, Inglis 8, Demahis 5, N’doye 8

Le Portel : Abouo 2, Dallo 5, Wojciechowski 3, Joseph 7, Umeh 3, Passave-Ducteil 7, Ngouama 11, Vanerot 7, Mangin 15, Nseke Ebele

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur print
Print