PROCHAIN

MATCH

mardi 18 janvier

à nanterre

NANTERRE

LE PORTEL

À Monaco, la marche était trop haute pour les stellistes

On savait le défi immense à relever. Face à une équipe monégasque candidate au titre, le Portel a résisté un quart-temps (19-16, 10e) avant de lâcher (59-32, 23e). Un bel esprit de corps a permis de remporter le dernier quart-temps pour finalement échouer à -12 (79-67). Maintenant, tous les esprits doivent se tourner rapidement sur la réception de Cholet qui sera cruciale dans l’optique du maintien.

Tout avait pourtant bien commencé. Bien dans ses baskets, le Portel a réalisé huit premières minutes parfaites face à une Roca Team en manque d’adresse. Si les rebonds offensifs concédés empêchaient de creuser un véritable écart, c’était bien le Portel qui menait la danse sur les ailes d’un Yarou dominateur dessous (12-16, 8e). Las, le premier temps mort pris par l’entraîneur monégasque Sacha Obradovic allait avoir comme conséquence de faire monter l’intensité défensive de la Roca Team.

Pris à la gorge, les Stellistes allaient lâcher quatre possessions consécutives. Autant de munitions pour les coéquipiers de Paris Lee qui trouvaient par la même occasion confiance, rythme et adresse. Un terrible 14-0 subi à cheval sur le premier et le deuxième quart-temps (12-16 puis 26-16) a fait tourner la rencontre. Les Monégasques avaient pris le match en mains et n’allaient plus le lâcher. Et quand vos rotations s’appellent Lee, Motum ou Fall Faye, pas de baisse de qualité de basket en vue. Portés par ses 12 rebonds offensifs, la Roca Team a donc continué à creuser l’écart (50-31) tandis que l’ESSM laissait des possessions en route (10 balles perdues à la pause).

Dans le dur, les Portelois ont eu le mérite de ne pas lâcher. Trop maladroits pour espérer faire un rush, les coéquipiers de Passave-Ducteil ont d’abord limité l’attaque monégasque dans le troisième quart (68-45, 30e) avant de dominer le dernier acte.Agressifs sur le porteur du ballon et retrouvant de l’adresse avec Davis et Olujobi, les Stellistes ont remporté ce dernier quart-temps haut la main (11-22) et grignoté leur retard pour finalement échouer à 12 points (79-67).

Une meilleure tenue de balle (6 ballons perdus en seconde mi-temps) et seulement 29 points encaissés en seconde période sont le symbole d’un bel état d’esprit qui doit servir de base pour la suite et la rencontre cruciale face à Cholet vendredi au Chaudron.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur print
Print