ESSM – JDA Dijon : le résumé de la rencontre (écrit)

Ce match important, les Portelois l’attaquent avec beaucoup d’application. Présents sur les rotations défensives et profitant de tirs ouverts manqués par les Dijonnais, les Stellistes prennent tout de suite les commandes avec Olujobi à trois points et aux lancers (8-2, 4e). Mais la suite est plus compliquée. Dijon monte d’un cran en défense et trouve de l’adresse par Holston puis Kelly seul sous le cercle (11-11, 8e). Malgré les lancers de Passave-Ducteil et un dernier panier de Nelson, c’est Dijon qui vire en tête au premier repos (15-18, 10e).

Le début du second acte est Dijonnais. L’adresse longue distance de Simon et Ducoté fait mal (17-24, 12e) mais le Portel trouve du répondant avec l’entrée d’Abouo. Une contre attaque et une flèche primée de l’ailier relancent les Stellistes avant que l’agressivité de Yarou ne permette d’égaliser (24-24, 14e). Et quand Abouo s’arrache pour redonner la tête aux Vert et Blanc sur un panier plus faute, le Chaudron monte en température (33-31, 17e). Si Dijon reprend ensuite les devants par Alingue et Kelly, le Portel s’accroche (37-37, 19e) avant qu’Holston ne clôt la première mi-temps (39-41, 20e).

La reprise est un beau bras de fer. Dijon frappe le premier par Holston et Kelly mais le Portel répond par Davis et Yarou (46-47, 23e). La JDA reprend ensuite un écart suite à une anti-sportive sévère qui permet à Holston de signer une action à 4 points (46-53, 25e). Davis a beau planter un gros tir et Yarou s’imposer dessous, Gaillou à trois points et Simon ligne de fond permettent à Dijon de conserver une marge (51-60, 27e). Un écart que les Dijonnais conservent avant le dernier acte (59-67, 30e).

Sur leur lancée, les Dijonnais insistent avec Gaillou à trois points et Kelly dessous (62-78, 34e). Dos au mur, les Stellistes lancent leurs dernières forces dans la bataille. Hifi, Yarou et Mangin signent un 9-0 qui redonne espoir à tout le Chaudron (71-78, 37e). Sur la bascule, la rencontre tombe finalement du côté Dijonnais avec les lancers de Carrington et Ware (74-85, 38e). Le Portel ne reviendra plus et s’incline (78-91).

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur print
Print