LDLC ASVEL – ESSM : le résumé de la rencontre (écrit)

Après un début équilibré grâce aux duels remportés par Abouo et Yarou (7-7, 4e), le Portel souffre ensuite face à l’abattage de la pépite Wembanyama (8 points dans le premier quart). Le géant villeurbannais conteste les tirs et plante derrière l’arc pour offrir le premier écart aux Rhodaniens (14-7, 6e). Le Portel s’accroche alors par Passave-Ducteil et Abouo, bien aidés par Olujobi (16-14, 7e puis 21-20, 9e). Mais le dernier mot de ce premier acte est pour l’ASVEL qui vire en tête par Fall et Kahudi (24-20, 10e).

Dans ce second acte, les Stellistes souffrent face à la taille de Fall (13 points à 4/4 aux tirs à la pause). L’intérieur domine près du cercle (30-22, 14e) tandis que l’adresse longue distance fuit les coéquipiers de Nelson (1/10 à trois points). C’est donc en s’approchant du cercle que l’ESSM retrouve de l’efficacité en attaque pour rester dans le sillage des Villeurbannais (32-26, 16e et 34-29, 18e). La fin du second quart est malheureusement plus compliquée avec cinq points consécutifs signés Diot qui redonne de l’air à l’ASVEL (40-31, 20e).

Au retour des vestiaires, Wembanyama fait toujours aussi mal à des Portelois qui peinent à trouver des solutions offensives. Si Nelson et Yarou trouvent quelques brèches, l’ASVEL continue de creuser l’écart grâce au talent du jeune intérieur (53-36, 24e). Coach Eric a beau stopper le jeu, l’ASVEL est trop forte. D’autant que Jones et Lighty apportent leur écot (71-46, 30e).

Dans un dernier quart sans enjeu, les Stellistes continuent de se battre pour réduire la note. Passave-Ducteil, Olujobi et Wojciechowski réussissent une série obligeant coach Parker à rappeler ses joueurs (72-53, 32e). Mais Passave-Ducteil a beau insister à l’intérieur (72-57, 34e), Villeurbanne garde une marge (77-60, 37e). Le Portel s’incline au final : 85-65.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur print
Print